PUBLICITÉ

Procès Muyambo: le ministère public a requis 10 mois de prison…le verdict attendu dans 72 heures

Dix (10) mois de prison ferme et une amende de 5.000.000 FC ( cinq millions de Francs Congolais), tel est le réquisitoire du ministère public du tribunal de paix de Ngaliema contre Jean-Claude Muyambo. Poursuivi pour stéllionat et abus de confiance, le bâtonnier Jean-Claude Muyambo qui comparaissait avec ses avocats dans le cadre de ce procès viennent de claquer définitivement la porte et ne croient plus retourner devant les mêmes juges. Les avocats de Muyambo dénoncent la non prise en compte par les juges les exceptions des droits soulevées, sur la forme, décriés par le prévenu dont notamment la violation du code de procédures pénales.

De son côté, le tribunal de paix de Ngaliema a voulu tenir l’audience de ce lundi à la prison centrale de Makala, lieu de détention du prévenu, préfère continuer avec les avocats de Emanouil Stoupis, le sujet grec qui poursuit le président de Scode. Il s’avère que d’après ses avocats Jean-Claude Muyambo a bénéficié de l’absence de Stoupis pour mettre en vente plus de cinq (5) immeubles sans quitus au préalable du propriétaire.
Malgré la poursuite de l’audience avec les avocats de la partie civile, le tribunal de paix de Ngaliema a pris l’affaire en délibéré et promet de se prononcer dans les 72 heures qui suivent.

- Publicité-

Edmond Izuba

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU