mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 20:03 20 h 03 min

CENCO: « Si d’ici samedi, l’arrangement particulier n’est pas signé, c’est fini! »

- Publicité-

Au Centre interdiocésain de Kinshasa, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) hausse le ton pour qu’un accord soit trouvé autour de l’arrangement particulier pour l’application de l’accord signé le 31 décembre dernier. Dans un communiqué publié dimanche tard le soir, la CENCO a montré son impatience, constatant peu d’avancées après 22 jours de discussions.

A la reprise ce lundi 23 janvier, les évêques catholiques font savoir qu’ils sont attendus à Genève en Suisse le 29 janvier prochain, et qu’il faudra à tout prix un accord avant cette date.

« Nous sommes en train de perdre un mois pour organisation des élections. L’accord devait s’appliquer dès sa signature », a regretté Fridolin Ambongo vice-président de la CENCO, cité par la journaliste Sonia Rolley. « Nous partons le 29 à Genève [Suisse]. Si d’ici samedi, l’arrangement particulier n’est pas signé, c’est fini« , a-t-il prévenu.

Le vice-président de la  CENCO a dénoncé hier la « mauvaise fois » des acteurs politiques prenant part aux discussions en cours sur la mise en application de l’accord du 31 décembre 2016 dernier.

« Comme vous le savez, le mode d’adoption des décisions dans ce genre des concertations n’est pas la majorité mais plutôt le consensus. Or, obtenir le consensus parfois c’est difficile. Mais il faut aussi noter que les politiciens ne font pas toujours montre de bonne foi et ça met en épreuve notre patience de pasteur« , s’est indigné Monseigneur Fridolin Ambongo.

Il précise par ailleurs que le fameux plan B n’est pas encore à exclure au cas où l’église constatera que ses efforts pour amener les protagonistes à un consensus n’auront produit aucun résultat.

- Advertisement -
- Advertisement -

13 Commentaires

  1. METTEZ CE PAYS SOUS TUTELLE DES NATIONS-UNIES POUR L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS.
    FINIS LES KABILA, TSHISEKEDI, KAMERHE, MENDE ( IDIOT), FAYULU, EVE BAZAIBA, MISHIKI ( SORCIER), RUBERWA ( ???), ETC……
    NOUS PEUPLE CONGOLAIS EN AVONS MARRE DE CETTE CLASSE POLITIQUEMENT ANALPHABÈTE ! LE SÉNÉGALAIS ABDOULAYE WADE AVAIT DIT UN JOUR: « IL N’Y A PAS D’HOMME D’ÉTAT AU CONGO « .
    IL NE S’EST PAS TROMPÉ ! NOUS EN AVONS AUJOURD’HUI LA DÉMONSTRATION !

  2. Polele ne sait même pas que ce pays vit depuis des années sous tutelle.
    c’est qui est grave et pitoyable, c’est qu’il y a encore à ce jour des congolais qui appellent de tous leurs vœux, cette mise sous tutelle qui doit cependant être combattue en ce siècle.
    voila la solution de ceux que vous appelez pour saver la RDC: « to save Congo let it fall appart » (pour sauver le Congo il faut le laisser tomber en morceaux).

  3. @ Malu, voulez vous bien repeter ce message a Polele, qui semble ignorer l’histoire de ce pays. Let it fall apart and start the looting.
    les eveques sont des mediateurs, ils n’ont pas mandat de menacer quique ce soit. veulent ils diriger ce pays par Proxy ? Ils n’ont aucune culture d’election qd ils sont nommes eveques ou cardinal. C’est la dictature a tous les echellons chez les catholiques

  4. Mettez ce pays sous tutelle de l’ONU. En effet, les membres de leurs familles ne fréquentent pas les mêmes services de base de la population.
    Ils sont à l’abris dans les pays de soit disant impérialistes.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...