dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,752
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 13:09 13 h 09 min
DRC
266
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 13:09 13 h 09 min
DRC
10,212
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 13:09 13 h 09 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 13:09 13 h 09 min

L’enrôlement s’embourbe dans l’Est: matériels pris en otage à Katanga, panne technique à  Manguredjipa

- Publicité-

Depuis ce lundi 16 janvier,  l’opération d’enrôlement des électeurs initiée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est complètement bloquée dans la localité de Katanga, dans le territoire de Lubero à l’Est de la République démocratique du Congo.

Selon des sources concordantes, des éléments Mai-Mai de de Ndouma Defense of Congo, une milice d’auto-défense locale,  refusent de livrer les kits qu’ils ont « pris en otage », demandant une rançon.  Par ailleurs, selon un journaliste travaillant dans une station de radio locale, au Sud de Butembo, un centre d’enrôlement a été la cible d’un groupe armé la nuit du lundi à ce mardi. « Les agents de l’ordre commis à ce centre ont réussi à déjouer le plan de bandits. Les coups de feu crépitaient à l’occasion ont paniqué les habitants de la place qui célébraient dans la rue la victoire de l’équipe nationale« , explique cette source à POLITICO.CD.

A Lubero, dans la localité de Manguredjipa, on annonce une panne depuis le lundi, ayant occasionné l’arrêt des travaux d’enrôlement. Joint au téléphone par POLITIOC.CD, le responsable de ce centre explique qu’il s’agit d’une « panne logicielle », sans toutefois dire quand est-ce que le problème pourrait être réglé.

Selon la Société civile du Nord-Kivu, les opérations d’enrôlement des électeurs lancées depuis 13 décembre dans cette partie de l’Est de la RDC connaissent une faible participation. C’est le constat fait par plusieurs organisations de la Société civile au vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Norbert Basengezi, lundi 9 janvier à Goma.

Selon ces structures, citées par Radio Okapi, beaucoup d’habitants disent éprouver des « difficultés pour accéder aux centres d’enrôlements à cause du monnayage des jetons d’accès par certains policiers ainsi que par des tierces personnes en complicité avec des agents chargés de l’enrôlement. »

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

    • c’est un désordre organisé il n’ y a pas de doute à cela.
      Faut quitter le dialogue immédiatement et demander à la population de s’occuper de son avenir politique, les Occidentaux ayant décidé le maintien de Kabila pour une présidence à vie.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...