29 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

vendredi, février 21, 2020
Publicité

Avocats de Franck Diongo: «notre client est le prisonnier politique et privé de Joseph Kabila»

- Publicité-

Prenant la parole tour à tour, les avocats du député national Franck DIONGO ont,  au cours d’un point de presse ce lundi 09 janvier à Kinshasa, démontré la “non-existence” de la Cour suprême de justice, faisant office de la cour de cassation, qui a  condamné le député Franck Diongo.

Selon Maître Richard Bondo, un des avocats membre du collectif de la défense de M. Diongo, la loi portant attribution et compétences des cours et tribunaux de 2015, promulguée par le chef de l’Etat a mis fin à l’existence de la cour suprême de justice.

“À notre grand étonnement, ce sont les juges de la cour déchue qui ont condamné à 5 dans de prison, après un réquisitoire de 15 ans par le procureur de la République (…) à la place que les juges soient nommés par le chef de l’État, comme dit la loi en vigueur, ce sont les mêmes juges de la défunte cour suprême qui se substitueront en cassation, une aberration du mauvais goût“, a expliqué Me Richard Bondo.

Un autre avocat, membre du conseil, a qualifié la condamnation du président du Mouvement Lumumbiste progressiste (MLP) de “politique et d’unique à la lumière des faits” tels que déroulés le 18 décembre 2016 dans le quartier «Cuba», la base électorale de DIONGO où également se trouve sa résidence de Ngaliema.

D’après Me José Londola, Franck Diongo a intervenu pour “sauver les éléments de la garde Républicaine, victimes d’un lynchage de la part de la population parce que surpris dans un débit de boissons avec des cartes militaires.

Lire aussi  Joseph Kabila au Rwanda: les images

Alerté par ses proches du drame, le député national sortira pour calmer l’hémorragie. C’est alors, qu’il va récupérer ces éléments déjà agressés par la population et interdit la population à ne plus les attaquer. De ce fait, il prendra son temps à contacter les autorités des Fardc, GR, la Police Nationale et la Monusco. La Monusco viendra intervenir en premier lieu pour remettre ces éléments de la garde Républicaine à acquis de droit“, explique Me Londola.

Le député national Franck Diongo a été condamné mercredi 28 décembre à cinq ans de servitude pénale principale par les juges de la Cour suprême de justice siégeant d’office de Cour de cassation en matière répressive d’infraction de flagrance au premier et dernier degré.

Le président du parti d’opposition Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) a été reconnu coupable d’arrestation arbitraire et de détention illégale aggravée. Le ministère public l’avait accusé d’avoir séquestré trois militaires de la Garde républicaine dans sa résidence et de les avoir roués des coups et blessures le 19 décembre.

Lire aussi  Jean-Pierre Lisanga: "lettre ou pas, il nous faut un leader fort pour faire face à Kabila"

Tous les avocats de M. Diongo ont affirmé à l’unanimité que le député congolais est le prisonnier “politique et privé de Joseph Kabila.”

Cette conférence de presse des avocats de M. Diongo a été dispersé par les force de l’orde.

 

- Publicité -

EN CONTINU

4e sommet quadripartite de Gatuna: les chefs de l’État se sont félicités de la signature du traité d’extradition entre le Rwanda et l’Ouganda

u cours du sommet quadripartite tenu ce vendredi 21 février à aux frontières entre le Rwanda et l'Ouganda à Gatuna/ Katuna, Félix...

RDC: Junior Mata a dirigé les travaux d’évaluation du programme de référence entre une délégation du FMI et celle du Ministère des finances

En séjour de travail en République démocratique du Congo pour la période du 19 au 25 février, une équipe du Fonds monétaire...

Sorties médiatiques et contradictions: Félix Tshisekedi appelle les ministres à plus de prudence

Les sorties médiatique des ministres ont fait l'objet des points inscrits à l'ordre du jour du 22e conseil des ministres tenus le...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join