mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 22:03 22 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 22:03 22 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 22:03 22 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 22:03 22 h 03 min

Comparution de Kyungu Wakumwanza, le point sur la situation

- Publicité-

La tension est perceptible depuis ce matin dans la ville de Lubumbashi  où il est observé un déploiement étrange des dispositifs policiers dans les périmètres du Palais de Justice. Des barricades sont placées sur toutes les entrées du Palais de Justice. Ce qui empêche les sympathisants de l’Opposant Gabriel Kyungu Wa Kumwanza à manifester à ce dernier leur soutien à l’occasion de son audition.

Des activistes des Droits de l’Homme de Lubumbashi qui suivent de près cette situation appellent les forces de l’ordre à ne pas réprimer les sympathisants de ce leader de l’opposition mais plutôt à les encadrer en toute responsabilité.

« Nous observons de près cette situation. Au niveau de l’instruction, nous souhaitons que la justice exerce toute son indépendance. S’il arrivait qu’elle subisse des pressions comme celles déplorées par le passé, nous allons le dénoncer. De l’autre coté, les éléments de la Police déployés ont l’obligation d’encadrer les sympathisants de cet acteur à exercer leur liberté de soutenir leur leader », a déclaré Me Jonas Mulamba de Justicia Asbl.

Vue d’une barrière érigée ce matin à l’un des accès du Palais de Justice de Lubumbashi. Ph. Tiers

A 11 heures locales, Gabriel Kyungu a fait son entrée dans le Cabinet de l’Officier du Ministère Public près la Cour d’Appel de Lubumbashi. Il devra présenter ses moyens de défense dans le cadre de l’enquête judicaire ouverte à sa charge sous le dossier RMP.311/PG.025/VON.

Pour rappel, l’immunité du député provincial Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a été levée le27 décembre 2016 au terme de la plénière à l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga où douze députés ont voté pour et dix contre. L’ancien Président de l’Assemblée provinciale de l’ex-Katanga et Opposant proche de Moise Katumbi est accusé d’offense au chef de l’Etat.

Avec Sauti ya Congo 

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Que la justice soit faite. Nil n’est au-dessus de la loi. Nous luttons tous pour avoir l’alternance, chasser le regime en place, la justice pour un Congo nouveau et non à la personne de quique ce soit. Si non c’est la gingle.

    • Nous n’avons pas d’opposition, qu’on se le dise! Tout ce que se passe c’est purement une distraction permettant a kabila de vivre eternel. Tot ou tard le peuple finira par se liberer. Rira bien qui rira le dernier

  2. Offense au Chef de L. État ? Le monde entier sait et peut fouiller dans le passé de Kanambe pour le connaître. Son profil est le même, inchangé depuis et affiche un niveau pire que celui collé à Kyungu, son ancien PARRAIN. Sans objet.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...