mardi, octobre 6, 2020
DRC
10,789
Personnes infectées
Updated on 6 October 2020 à 21:14 21 h 14 min
DRC
276
Personnes en soins
Updated on 6 October 2020 à 21:14 21 h 14 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 6 October 2020 à 21:14 21 h 14 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 6 October 2020 à 21:14 21 h 14 min

Au moins 9 civils tués dans une nouvelle attaque rebelle près de Beni

- Publicité-

Un militaire de l'armée Congolaise en poste à Kokola. novembre 2016. ©Fiston Mahamba
Un militaire de l’armée Congolaise en poste à Kokola. novembre 2016. ©Fiston Mahamba

Les rebelles ougandais de l’ADF sont accusés d’être à la base des tueries dans la matinée de ce samedi 24 décembre 2016 à  Manzamapini, village situé près de Kokola (±35 KM de Beni)  dans le territoire de Beni à l’est  de la RDC.

Neuf (9) personnes ont trouvé la mort lors d’une attaque perpétrée par les rebelles ougandais de l’ADF(Forces démocratiques alliées). “Certaines victimes ont été tuées à l’arme blanche et d’autres par balles” explique le pasteur Gilbert Kambale président de la société civile de Beni, qui précise que toutes les victimes sont des civils.  “Cela nous étonne que l’attaque se soit produite dans un milieu sécurisé par l’armée régulière” s’indigne t-il.

L’information est confirmée par les forces armées de la République Démocratique du Congo. Selon le porte-parole de l’opération Sukola1, le capitaine Mak Hazukay Mongba, les enquêtes se poursuivent pour évaluer les vrais dégats de cette nouvelle attaque. S’agissant du bilan, cet officier de l’armée congolaise confirme les neuf morts, précisant que cela reste encore provisoire tout en promettant de livrer prochainement d’amples détails.

Pour rappel, c’est l’attaque la plus meurtrière enregistrée dans la region de Beni ce dernier mois depuis une accalmie observée suite aux operations conjointes menées par l’armée et les forces de la Monusco(Mission des nations unies pour la stabilisation du Congo).

Sammy Mupfuni 

- Advertisement -
- Advertisement -

6 Commentaires

  1. Si politicien il y a avait, ça serait terminé. Malheur à nous. En Irak, on a vu de chefs de partis composer et mobiliser leurs partisans pour appuyer l’armée. Mais nous, on appelle les combattants pour aider à entrer au mangeoire. Ce n’est pas un problème de Kabila. Toi, là tu as fais quoi on t’a refusé.

  2. Cenco vous décidez de maintenir kabila au pouvoir vous sacrifier bien la population Beni.
    Vous participez indirectement dans ses massacres par votre complice avec ce régime.
    Vous serez un jour lorsqu’on aura un état de droit.

  3. Voilà au moins un terrain de pratique de la Garde Républicaine qui par contre choisi les zones residentielles de Kinshasa et Lubumbashi comme centres d’expérimentation

    • Le massacre à Béni est un problème purement politique. On veut se maintenir au pouvoir mais on est incapable de protéger sa population. Il a préférer sortir l’armée pour contrer la population dans toutes les villes du pays. Mais envoyé des militaires à Béni en masse même y demeurer provisoirement, il s’en fou.
      Mascarade. Quand j’ai suivi le dire du docteur kwenge sur un l’interview sur le massacre à Béni, j’ai tout compris.

      • Non je ne pense pas que ça soit une mascarade ce rebelle Ougandais sont labas depuis des années 80 je suis de la région et c’est en connaissance de cause que je le dit, les tueries ont commencé il ya plus de 20 ans à petit nombre et on en parlait pas dans la presse. le fait d’être traquer aujourd’hui par l’armer les amènent à se venger sur la population

  4. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE IMPRÉVISIBLE, COURT ET EFFICACE. L’HEURE EST GRAVE. LE KONGO EST TOUJOURS OCCUPE PAR LE TUTSI POWER. LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN aspire indéfiniment à une Révolution ADN Kongolais en allant des défaites en défaites jusqu’à la VICTOIRE FINALE dixit Mao Tse Tung… Tous les faux politiciens Kongolais et infiltrés experts en manœuvres politiques dilatoires prennent tous les Véritables Kongolais de souche purs sang pour des éternels petits cons mais plus encore pour leur marchepied pour accéder à la mangeoire dressée par l’Occupant Tutsi Power afin d’assouvir leurs besoins égoïstes pour leurs intérêts personnels pour balkaniser notre beau pays.

    D’ici le 19 Décembre 2016, surtout après cette fameuse date, que tous les véritables Kongolais de souche purs sang soient fiers front levé et tête haute, endurants, attentifs, vigilants, lucides, déterminés, intransigeants, nationalistes, patriotes, unitaristes, refondateurs du Kongo martyrisé, nous avions déjà vu des vertes et des pas mûres comme coups bas et mauvais fruits produits par la classe politique Kongolaise pouurrie, crasseuse, aphone, traîtresse de la Nation Kongo, médiocre, corrompue, cynique et inconsciente congénitale. L’HEURE DE LA LIBÉRATION TOTALE DU KONGO SOUS-OCCUPATION DU TUTSI POWER A SONNÉ.

    SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE AVEC UN LEADERSHIP COLLECTIF POUR LIBÉRER NOTRE PAYS QUI PLOIE SOUS LE JOUG PESANT ETRANGER. DEPUIS 1961 (Assassinat de Patrice-Émery Lumumba) et à partir de 1968 (Assassinat de Pierre Mulele) TOUS LES FAUX POLITICIENS SANS EXCEPTION CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES QUI NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO ONT ROULE SANS VERGOGNE LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE A CHAQUE MOMENT IMPORTANTISSIME DU TOURNANT CAPITAL DE L’HISTOIRE DE LA NATION KONGO.

    VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE IMPRÉVISIBLE, COURT ET EFFICACE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...