mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min

Des « combattants » ont saccagé l’ambassade de la RDC à Paris

- Publicité-

Une dizaine de congolais a réussie à s’introduire à l’Ambassade de la RDC à Paris le vendredi dans la journée. Dans une vidéo publiée sur Facebook, on y voit ce groupe de Congolais, qui se disent de combattants, planifier et s’introduire dans l’Ambassade, située dans le 8ème arrondissement dans la capitale française.

Toujours dans cette vidéo de près de 40 minutes, un homme appartenant au groupe a essayé, avant d’être interrompu, de lire une « déclaration solennelle destitution » du président Joseph Kabila.

On y voit une altercation verbale et physique entre les officiels congolais de l’Ambassade et cegroupe de congolais.

« Comme il n’y  a pas eu les élections le 19 septembre, [le président] Kabila doit partir le 19 décembre, nous sommes là pour vous le faire savoir », dit un homme qui ne s’est pas présenté. On voit également ce groupe saccagé des bureaux, tout en détruisant le portrait du président Joseph Kabila.

Regadez la vidéo

Depuis les années 2010, ces membres de la diaspora congolaise opposés au pouvoir en place en RDC n’hésitent pas à avoir recours à la violence pour se faire entendre. Ce sont eux qui ont agressé le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, le 31 décembre 2012, le sénateur She Okitundu (Londres, octobre 2006), l’opposant Vital Kamerhe(Montréal, mai 2011), le général Didier Etumba (Paris, juin 2011), le président de la commission électorale, Daniel Ngoy Mulunda (Le Cap, novembre 2011). Sans parler des musiciens pro-Kabila, comme Koffi Olomidé ou Werrason, qui sont menacés à chaque fois qu’ils veulent organiser un concert hors du Congo…

Entre eux, leurs agresseurs s’appellent des « combattants ». Ils cherchent à terroriser les Congolais trop « tièdes » à leurs yeux et à attirer l’attention du monde sur le régime Kabila.

- Advertisement -
- Advertisement -

5 Commentaires

  1. l’Ambassade représente le pays et non le Chef de l’Etat. j’ose croire que la RDC a été attaquée par ses propres fils « rebelles » à l’instar du M23 appuyé bien sur par des étrangers.

  2. Je trouve incomestible, inconsommable, insupportable et incomprehensible cette manifestation des combatants, ne soyons pas aussi vulgaires que jusqu’ici, revendiquons nos droits electoraux mais pas detruire nos propres monuments, voila que l’ambassade est detruit , cela a quel impact au chef accro pouvoir ? Nous sommes en train de se faire souffrir que nous meme, Kabila doit partir , oui, mais sacheons que , il ya aussi des monsieurs qui doivent le suivre ( tshisekedi, kamereh, reimond tshibanda, lambert mende, kengo, boshab, etc) ce sont eux qui trahissentnotre congo

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...