Le Dialogue suspendu jusque mardi, mais va s’arrêter « avant le 19 décembre »

7
888

Selon l’Abbé Donatien Nshole Babul, le Porte-parole de la CENCO, trois commissions ont été créées pour travailler sur divers sujets et la plénière ne reprendra que le mardi prochain.

Il affirme toutefois que l’engagement a été pris pour que le Dialogue s’achève « avant le 19 décembre ».

Ces commissions vont discuter de :

  • Constitution : Compréhension du concept du respect de la Constitution et de ses implications en rapport avec la crise actuelle.
  • Processus électoral : séquence, calendrier, financement des élections, indépendances de la CENI et du CSAC.
  • Fonctionnement des institutions pendant la transition
  • Mécanisme de suivi de l’accord politique.
  • Forme du compromis politique à trouver
  • Les discussions viennent à peine de commencer

En outre, l’Abbé Shole affirme que les accords qui vont sortir de ces discussions ne remettront pas en cause ceux de la Cité de l’Union Africaine,  18 octobre dernier.

Concernant le départ du Mouvement de Libération du Congo (MLC), l’Abbé Donatien Nshole affirme que le Secrétariat général de la CENCO va se pencher sur la question.

 

7 Commentaires

  1. si ce second dialogue ne remet pas en cause le premier,ça sera l’adhésion des participants de ce dialogue dans le premier dialogue.alors on va s’attendre à rien de bon de ce dialogue.

    • La RDC n’appartient pas seulement aux politiciens, si on doit etre logique et respectueux envers les textes qui nous regissent notamment la constitution, ce dialogue n’a pas la raison d’etre et le pouvoir
      en place doit demissionner pour l’intéret de tout le monde et surtout pour preserver la paix et les acquis de la démocratie.

  2. Il faudra un miracle diplomatique et politique pour aligner ou superposer ou pour concilier les résultats de ces deux accords qui s’annoncent diamétralement opposables de manière à être accepter 1) par Kabila et la MP
    2) Par les opposants pro et contre dialogue de la cité de l’OUA ,républicaine et celle hors institutions
    3)par le peuple souverain congolais .
    Il leur faudra un sens élevé du compromis pour en sortir avec une solution acceptée.

  3. n’importe quoi, dans le précedent dialogue kamerhe et sa bande ont donné un chèque en blanc à kabila et on veut faire avaler ca à tout le monde, ne vous y trompez pas la population va se prendre en charge et s’occupera du président arrogant et arriviste qui se croit tout permis, qui vivra verra.

Comments are closed.