vendredi, octobre 2, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 2 October 2020 à 1:05 1 h 05 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 2 October 2020 à 1:05 1 h 05 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 2 October 2020 à 1:05 1 h 05 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 2 October 2020 à 1:05 1 h 05 min

Quand Joseph Kabila contredit la Majorité Présidentielle

- Publicité-

Dans un communiqué publié hier à l’issue de sa rencontre avec une délégation des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), le président Joseph Kabila a réitéré son soutien à la médiation des catholiques auprès des forces politiques du pays.

Joseph Kabila a reçu en audience au Palais de la nation à Kinshasa la délégation de la CENCO conduite par son président, l’Archevêque Marcel Umtebi et son vice-président, l’Archevêque Fridolin Ambongo.

Les évêques catholiques sont venus « rendre compte » au Président de la République à la suite de leurs consultations auprès des acteurs politiques.

« Nous avons eu des engagements fermes de part et d’autres pour aller de l’avant, en vue d’obtenir un consensus final », ont déclaré les évêques à l’issu de leur entretien avec Joseph Kabila.

« La délégation de la CENCO a fait, sur demande du chef de l’Etat, le rapport d’étape de la mission lui assignée le 29 octobre dernier.  Les évêques ont exprimé à Joseph Kabila leur souhait de poursuivre dans le plus bref délai le travail qui leur a été confié« , explique un communiqué de la présidence  publié à l’issue de cette rencontre.

Dans communiqué signé par Néhémie Mwilanya, le Directeur de cabinet du Président, Joseph Kabila encourage les évêques catholiques à poursuivre leur mission médiation, réitérant en outre « son attachement au respect de la constitution et à l’accord politique de la cité de l’Union Africaine qui constitue pour lui une feuille de route pour le règlement des divergences sur le processus électoral. »

Ce communiqué intervient à la suite de celui de la Majorité Présidentielle qui disait pourtant constaté l’échec de l’initiative de la CENCO, entreprise sur demande du Président lui-même à la suite des accords du 18 octobre dernier au Dialogue politique de la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa.

En effet, dans son communiqué, la Majorité Présidentielle ferme définitivement la porte à un probable accord avec les opposants du Rassemblement, demandant un au président Joseph Kabila d’appliquer les accords issus du Dialogue.

La MP qui dit « se tenir aux dispositions de l’Accord politique du 18 octobre 2016« , invite le Président, et « les autres institutions compétentes ainsi que le Facilitateur du Dialogue Politique [Edem Kodjo] à poursuivre la mise en place du dit Accord. »

- Advertisement -

Dimanche après-midi, l’ambassadeur américain en RDC, James Swan et l’Envoyé spécial des Etats-Unis dans la Région des Grands Lacs, Tom Perriello ont toutefois réitéré, à l’issue d’une visite chez Etienne Tshisekedi, réiteré le soutien des Etats-Unis à ces pourparlers de la CENCO.

« Notre position depuis longtemps c’est que toutes les tendances politiques (…) collaborent et coopèrent pleinement avec cette médiation de la CENCO, c’est une initiative à laquelle nous offrons notre appui total« , a rappelé M. Swan.

Le Rassemblement, dirigé par Étienne Tshisekedi a effectivement confirmé se tenir à la disposition des évêques catholiques pour « des négociations directes » avec la Majorité présidentielle.

3 Commentaires

  1. Nous comprenons maintenant que c’est cette majorité qui veulent prendre le pays en otage et leur promettons un revers et encourageons la CENCO à trouver au plus vite que possible cet accord avec le Rassemblement et l’organisation des élection dans un bref délais sans le président KABILA ainsi nous sortirons agrandit devant le monde entier.

    • Mr Kabila doit suivre l’exemple de ya zedu( jose eduardo de l’angola) .il est claire . officiellement il ne va plus se representer. mais pourquoi kabila ne veut pas faire une declaration officielle .pdt que Zedu a tres bien travailler plus de 1000% que kabila.
      Jose eduardo dos santos est le preferable de tous les presidents voisins. Mais il veut quitter puiqu’il sait que dans Mpla il y a de gens capable.mais Kabila n’a pas confiance de ses propre siens.c seulement lui qui est capable de diriger .c la honte. Cette politique est deja finie.il doit s’adapter.
      Que Ya zedu te donne conseil.

  2. Kabila doit tout faire pour créer une autre majorite constituée des acteurs crédibles et sérieux surtout pas des opportunistes sans vision et en mal des flatteries.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...