jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 6:04 6 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 6:04 6 h 04 min

Moïse Katumbi à Kabila: « il reste trois semaines et il peut encore sortir par la grande porte »

- Publicité-

Dans une interview à la Voix de l’Amérique à Washington aux Etats-Unis, Moïse Katumbi est longuement revenu sur la situation au pays, à quelques semaines du 19 décembre, date à laquelle expire le mandat du président Joseph Kabila. Pour le candidat du G7 à la Présidentielle, le président congolais peut encore « sortir par la grande porte. »

« Le président Kabila a tout fait pour ne pas organiser la présidentielle. Il reste trois semaines et il peut encore sortir par la grande porte en laissant la démocratie avancer dans notre pays, en laissant la première alternance au peuple congolais et entendre cette voix du peuple qui veut le respect de la constitution” , a-t-il dit.

L’opposition congolaise a adressé un ultimatum au président congolais alors que ce dernier ne peut briguer un troisième mandat, conformément à la constitution. Regroupés au sein du Rassemblement, auquel Moïse Katumbi est aussi affilié, les opposants menacent de descendre dans la rue dès le 20 décembre si Kabila ne quitte pas le pouvoir.

Entre temps, des évêques catholiques ont entamé des consultations auprès des opposants, sur demande du président Kabila, pour trouver un accord politique.  L’ancien gouverneur du Katanga qui laisse une chance à ces pourparlers, n’écarte toutefois pas la possibilité de régler la question dans la rue.

« Ce n’est pas à moi de décider. La constitution est très claire sur cela. Pour sauver le pays, la Cenco consulte en ce moment le Rassemblement, les forces vives et la majorité présidentielle pour trouver un compromis. S’il n’y a pas de consensus, nous allons faire respecter la constitution. Le 19 decembre, Joseph Kabila ne sera plus président de la république« , menace-t-il.

- Advertisement -
- Advertisement -

7 Commentaires

  1. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. SEUL LE PEUPLE KONGO SOUVERAIN PRIMAIRE EST L’UNIQUE ALLIE DE LA RÉSISTANCE KONGOLAISE… LES FAUX POLITICIENS CORROMPUS JUSQU’A LA MOELLE ÉPINIÈRE EXPERTS EN MANŒUVRES POLITIQUES DILATOIRES NE PEUVENT LIBÉRER LE KONGO. LE SOULÈVEMENT POPULAIRE OU LA RÉVOLUTION ADN KONGOLAIS SERA IMPRÉVISIBLE, COURT(COURTE) ET POPULAIRE. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. VIVE LA REVOLUTION. INGETA

    • Cessez de prendre les gens pour des cons. Ils étaient où là quand les nationalistes défendaient chaque centimètre carré du territoire contre les envahisseurs de la RDC à la solde de leurs mentors anglo-saxons ? A chacun de ceux qui promettent de mettre le Congo à feu et à sang de se le demander. D’ailleurs le fils de Mzee ne nous a jamais dit que la guerre est finie. Bandoki basili te ! On veut voir ce monde de provocateurs qui font du bruit en costumes bien coupés dans la rue le 19 et le 20 décembre avec tout le monde. Blague à part ! Sachez que le Congo ce n’est pas la Libye, ni le Burkina Faso. Eza nzete ebetela kake Ekobanga mbula eyida te ! Les instigateurs seront les premiers à traverser le fleuve. Si vous ne penser pas que les congolais peuvent régler leurs problèmes dans un dialogue, sachez donc qu’ils ne sont pas des marchepieds des mulâtres qui pour un rien, vont se terrer dans les capitales occidentales pour y attendre la fin de la tempête.

    • Kabila va faire une déclaration de démission à la radio le 18 à minuit et Tshikekedi deviendra le présidé du régime spécial le 19 décembre! Vive la démocratie!

  2. Le peuple congolais a le droit de se libérer de l’occupation, la dictature, l’oppression, des élites irresponsables le 19/12/2016;
    En suite installer une démocratie participative
    Dans laquelle le peuple est au centre de la vie politique, avec des institutions fortes , élites compétents
    Car dans une vrais démocratie le pouvoir émane du peuple
    C’est à dire le peuple élis ses élites et ces derniers ont des comptes à rendre au peuple.

  3. Nous sommes pret pour faire respecter la constitution,il est temps de sortir par la grande porte que la petite.elle est petite parcke kabila risque de perdre sa vie. Telqu’il le fait a l’est et sur l’etendu de la RDC. Tu va partir malgre les mensonge de ta famille,ils seront des exiles polique s’ils ont la chance de quitter le pays.penses aussi a ta famille polique et biologique

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...