La Garde Présidentielle aurait « enlevé » plus de 100 personnes à Kinshasa

3
899

L’ONG congolaise « La Voix des Sans Voix » dénonce l’enlèvement d’une centaine de personnes dans la nuit de mercredi à jeudi 17 novembre sur l’avenue Croix rouge dans la commune de Kinshasa et au quartier Mitendi dans la commune de Mont Ngafula.

Selon cette ONG congolaise, ces enlèvements sont perpétrés par des militaires, dont ceux de la Garde républicaine.

«Plus de cent personnes – des élèves, des militants et proches du parti politique proche de l’opposition Front de libération nationale du Congo – ont été enlevées par des militaires, dont ceux de la Garde républicaine lourdement armés», a témoigné Rostin Mankenta, président de la VSV.

Quatre de ces personnes enlevées (fils d’un député national) ont été relâchées jeudi avant-midi. Elles disent avoir été détenues, avec toutes les autres, au camp Tshatshi.

Parmi les personnes emmenées de force, on compte aussi bien des Congolais que des Ouest-Africains.

Avec Radio Okapi

3 Commentaires

  1. Vous devez avoir l’information a suffisance avant de salir notre gouvernement ,on a enlevées personne et tout les congolais circulent librement avec toute liberté de penaer

Comments are closed.