lundi, octobre 5, 2020
DRC
10,778
Personnes infectées
Updated on 5 October 2020 à 11:11 11 h 11 min
DRC
265
Personnes en soins
Updated on 5 October 2020 à 11:11 11 h 11 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 5 October 2020 à 11:11 11 h 11 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 5 October 2020 à 11:11 11 h 11 min

La Belgique réclame un nouveau Dialogue « vraiment inclusif »

- Publicité-

« Il faut tout tenter pour avoir un vrai dialogue« , a déclaré Dydier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères, présent à New York pour l’Assemblée générale des Nations unies.

Comme François Hollande, le président français, plus tôt, le Chef de la diplomatie Belge condamne les violences qui ont émaillées deux journées de marche des opposants qui réclament le départ du président Joseph Kabila à Kinshasa.

« La RDC est au centre de bien des réunions. Nous sommes tous terriblement préoccupés par la violence qui sévit dans ce pays ces dernières heures. Nous appelons tous les protagonistes à la retenue. Il est évident que, dans un scénario comme celui-ci, nous insistons d’abord auprès des responsables de l’Etat pour qu’ils évitent toute violence disproportionnée. », déclaré M. Reynders via Lalibre.be. 

Quant au Dialogue politique, toujours boudé par cette large partie de l’opposition congolaise et au point mort depuis le week-end dernier suite à une divergence entre Majorité et la frange des opposants qui y participent sur la date de la prochaine présdientielle, Didier Reynders pense qu’il en faut un autre « vraiment inclusif« .

« On peut imaginer que Kodjo termine son dialogue et qu’il ouvre ensuite la voie à un autre facilitateur qui pourrait, lui, réunir vraiment tous les acteurs de la crise congolaise. Saïd Djinnit, l’envoyé spécial des Nations unies, pourrait être cet homme. Il connaît le dossier, les acteurs, il représente les Nations unies et n’a pas été exposé par le précédent dialogue« , a expliqué le Ministre belge, qui sortait à peine d’une « réunion dédiée à l’Afrique centrale » au niveau de l’ONU.

Avec Lalibre.be.

 

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. Conférence de presse des Pionniers de l’UDPS du 28 juin 2016 – Extrait

    … Les Pionniers de l’UDPS recommandent, d’autre part, au gouvernement belge, hôte et facilitateur du Conclave de Genval, de cesser de ramer systématiquement contre les intérêts du Congo et du peuple congolais. En près de 40 ans de combat politique, les Pionniers de l’UDPS ont vu et vécu beaucoup de choses. Ils sont les témoins de toutes sortes de manipulations dont les acteurs politiques congolais ont été l’objet, et le peuple congolais victime. Il en souffre chaque jour.

    Les Pionniers de l’UDPS disent au gouvernement belge ceci :

    La RDC n’est pas qu’un espace vierge regorgeant de minerais de toutes sortes, de forêts et d’animaux ; mais un territoire où habitent des hommes et des femmes qui ont eux aussi, comme les Belges chez eux, le droit de vivre en paix, et de jouir de ce dont la Nature a doté leur pays.

    Ils rappellent au gouvernement belge que la RDC est un pays à construire, aux dimensions de l’Europe occidentale. C’est comme si on demandait à la Belgique de construire les routes, les ponts, les chemins de fer, les écoles, les hôpitaux, les canaux, etc. non seulement pour elle-même, mais pour toute la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Suisse, le Grand-Duché de Luxembourg, le Portugal, le Danemark, la Suède, la Norvège, etc.

    Ils invitent donc le gouvernement belge à voir plus grand, au lieu de prétexter les soi-disant intérêts belges, qui ne sont, en réalité, que des intérêts privés, pour mettre les peaux de banane sur la route de l’émergence de la RDC. Les Pionniers de l’UDPS sont, en effet, convaincus que, des entrepreneurs belges, venant investir dans le gigantesque chantier congolais, dans une RDC stable et bien gouvernée, contribueraient à résorber le chômage en Belgique et le peuple congolais y trouverait également son compte de diverses manières.

    Un ancien Premier Ministre Belge, Monsieur Jean Gol, avait déclaré un jour que le Zaïre était le seul pays au monde où la Belgique était considérée comme un grand pays.

    Les Pionniers de l’UDPS conseillent aux gouvernants belges de méditer cette réflexion, dans l’intérêt supérieur de nos deux peuples.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...