dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,760
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 18:10 18 h 10 min
DRC
247
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 18:10 18 h 10 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 18:10 18 h 10 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 18:10 18 h 10 min

L’appel de Vital Kamerhe au Rassemblement et à la Majorité

- Publicité-

Vital Kamerhe qui s’exprimait en sa qualité du co-modérateur du Dialogue pour le compte de l’opposition, a  d’abord tenu à exprimer sa « profonde peine« , faisant référence aux incidents qui ont émaillé la journée hier, avec plus de 17 morts selon des chiffres officiels.

« Je voudrais leur exprimer notre solidarité et leur présenter nos sincères condoléances. Ce drame aurait pu être évité si nous les acteurs politiques nous avions assumé le rôle qui est le nôtre à temps. Quand la violence remplace le dialogue, personne n’en sort vainqueur« , a déclaré Vital Kamerhe.

Lundi, plusieurs manifestations à travers Kinshasa ont été réprimées par la Police nationale alors que des partisans de l’opposition n’ont pas hésité à brûler des sièges de partis au Pouvoir.  Trois policiers ont été notamment tués par des manifestants, alors que les opposants ont fait état de plus de 50 civiles morts.

« Il est plus que temps que nous, en tant que classe politique, cessions d’être le problème plutôt que la solution aux problèmes de nos populations. Le fossé entre nous et la population ne fait que s’élargir. Ce désamour porte un sérieux coup sur la nation que nous voulons être mais aussi un frein pour le développement auquel nous aspirons tous, majorité comme opposition« , estime Vital Kamerhe.

Le Dialogue politique qui s’est ouvert à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa depuis le 1er septembre 2016, et dont les travaux devaient reprendre ce mardi 20 septembre, est suspendu jusqu’à nouvel ordre, a annoncé le Facilitateur Edem Kodjo.

Vital Kamerhe a en profité pour demander au Rassemblement de rejoindre ce forum convoqué par le président Joseph Kabila sous l’égide de l’Union Africaine et de la Communauté internationale.

« Le dialogue dans lequel nous sommes engagés devrait nous permettre d’aller vite aux élections. Nous voulons vite y aller en nous assurant que ces élections sont inclusives, transparentes et crédibles (…) Je voudrais donc réitérer et inviter chacun de nous à transcender nos positions tranchées, nos égos pour prouver à ce peuple et à ce pays que nous l’aimons et que son intérêt vient avant tout », a lancé le président de l’UNC.

A l’issue de cet discours, l’opposant congolais a lancé s’est confié à Politico.cd

« La violence c’est l’anti-thèse de la démocratie. On sait quand elle commence mais on ne sait pas quand ça se termine (…) j’ai comme l’impression que les commanditaires, de part et d’autres sont dépassés par les événements« , déclare l’ancien speaker de l’Assemblée Nationale.

- Advertisement -

Ecoutez l’intervention de Vital Kamerhe. 

10 Commentaires

  1. On ne peut pas placer les deux parties dans les affrontements sur le même pied d’égalité surtout que l’une des deux parties est armées lourdement et à l’arme à feu tandis que l’autre n’a que sa bouche et ses mains pour pouvoir s’exprimer ou protester !!!
    C’est pourquoi on organise DEUX JEUX OLYMPIQUES
    –Jeux olympiques pour les personnes VALIDES
    –Jeux olympique pour les PERSONNES HANDICAPES
    Alors, vous comprendriez que la MODERATION sera demandée à la partie lourdement armée (à l’arme à feu !!!).

    • Bien répondu Monsieur Ngoy Kanyeba. Celui qui avait l’impérium pour penser, organiser et mettre en œuvre ce processus électoral depuis le 20/12/2016 est plus à plaindre. Le non respect d’une constitution qu’il a de plein gré signé et promulgué est à la base de cette tragédie. Ne l’oublions pas.

    • Cher M. Ngoy KANYEBA, Vous avez entièrement raison et je suis véritablement heureux de vous voir prendre votre courage à deux mains et d’oser le dire clairement et sans ambages. N’ayez jamais peur dans la vie, car c’est par la peur que l’on contrôle des gens dans la vie.

  2. Si VK aimait ce pays comme il le prétend dire, cher VK voici la vraie proposition qui calmera la population
    Pour une bonne transition pouvant nous amènera aux de vraies élections, que l’on choisisse un archevêque de l’Acenco qu’il nous conduise comme président avec des SG des ministères comme des ministres et leur doyen comme 1er ministre. Là, ça donnera encore confiance et on restera 2ans avec vous politique pour mieux préparer les élections car vous êtes là pour le partage du gâteau afin de mieux volé encore ce peuple. Nous avons des propos que vous nous aviez parler en 2015 que JKK pour son pouvoir peut tout donner pour le conserver. Si réellement vous êtes là pour le peuple, voilà la proposition sinon ne sous estimé pas la détermination de la population

    • Est c une source peu jaillir l eau douce est amer? Mais comment Kamerhe qui exiger le respect de la constitution en organisant de manifestation mortelle peu oublier tout ça en prônant la transition et l arrestation des opposant, l histoire nous donnera. Qui vivra verra!
      Yoka ata soni yambo ya koloba Burudais

    • M. Vital Kamerhe m’a enfin donné la certitude qu’il n’aime pas le Congo. Nous nous connaissons assez bien. Si vous avez des doutes là-dessus, montrez-lui ce message. Qu’il veuille bien me téléphoner s’il veut me parler ! Il peut trouver mes numéros de téléphone sur l’Internet ou sur FaceBook. Je suis Dr ou Professeur Alafuele Mbuyi Kalala, ancien Député à l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), Président du Rassemblement pour une Nouvelle Société (RNS) et Candidat du RNS à l’élection présidentielle de 2006 en RDC. Je suis actuellement aux États-Unis et je compte être au Congo après l’élection présidentielle américaine comme je suis entrain de travailler dans la campagne de Mme Hillary Rodham Clinton, première femme candidate du Parti Démocrate à l’élection présidentielle.

  3. Le dialogue ne nous donnera aucune solution durable.
    Kabila doit se prononcer, c’est alors que les pourparlers pourront être entamés sans Joseph Kabila.

    • Veuillez lire ou écouter, notamment, les discours des Présidents Barack H Obama, Président des États-Unis d’Amérique, et François Hollande, Président de la France ; et vous comprendrez certainement que le Président Joseph Kabila Kabange de la République Démocratique du Congo (RDC) n’a point de choix que de partir du pouvoir au plus tard le 19 décembre 2016.
      On ne lui impose rien ; mais, dans un État qui se veut démocratique, nul n’est censé être au-dessus de la la loi.

      J’ai siégé à l’Assemblée constituante en 2005 et j’ai écrit en décembre 2005 un opuscule critique du Projet de Constitution, lequel opuscule avait été intitulé « Guide du Citoyen sur le Projet de Constitution en République Démocratique du Congo » et qui visait à aider mes concitoyens à comprendre le texte sur lequel on les appelait à se prononcer au référendum populaire et qui fut promulgué par le Président Joseph Kabila Kabange le 18 février 2006. Le « Guide du Citoyen » avait été à l’époque diffusé sur l’Internet et je compte le faire publier sous format d’un livre au plus tard juste après l’élection présidentielle américaine le 08 novembre prochain. C’est vous dire que je connais parfaitement bien la Constitution congolaise du 18 février 2006. Je n’ai donc plus besoin de rappeler tout ce que j’ai dit ci-dessus sur moi pour vous faire comprendre le sens et la portée de mes propos.

      Pour ceux qui connaissent l’anglais, Je vous invite d’aller sur https://www.c-span.org pour écouter ou lire des documents de la vie politique américaine.

  4. Cher M. Ngoy Kanyeba, Vous avez entièrement raison. Il faut que l’on cesse de prendre tout un peuple comme un peuple d’idiots et d’imbéciles. Parlez et n’ayez pas peur de la mort, car la seule certitude dans une vie humaine est qu’un jour, L’ON NE SERA PLUS.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...