dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,752
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 0:08 0 h 08 min
DRC
266
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 0:08 0 h 08 min
DRC
10,212
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 0:08 0 h 08 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 0:08 0 h 08 min

François Hollande fustige le gouvernement congolais

- Publicité-

Des affrontements qui ont débuté depuis le lundi 19 setprembre ont fait plus de 17 personnes tuées dont trois policiers et plus dégâts matériels selon le gouvernement.

Etienne Tshisekedi a appelé ses partisans à descendre dans la rue pour demander le départ du président Joseph Kabila,  dont le mandat expire le 19 décembre 2016 et qui est soupçonné de vouloir se maintenir au pouvoir.

« Il s’est produit des violences en République démocratique du Congo qui sont inadmissibles, insupportables« , a dit François Hollande au siège des Nations unies, à New York.

« Nous ne savons pas encore le nombre de morts mais ce qui est incontestable, c’est qu’il y a des victimes et qu’elles ont été provoquées par des exactions venant de l’Etat congolais lui-même« , a-t-il ajouté devant la presse.

Le président français a aussi condamné l’incendie qui a touché les locaux du principal parti d’opposition congolais.

« Dans aucun pays on ne peut accepter de tels comportements, de tels agissements, et donc je veux ici les dénoncer », a-t-il dit. François Hollande a rappelé que lors d’une visite à Kinshasa, en octobre 2012, il avait dit au président Kabila « que nous ne transigerions pas sur les élections, leur date et le processus constitutionnel »

« La Constitution doit être respectée, des élections doivent se tenir. Ensuite nous verrons avec le contrôle international ce qu’il sera possible de faire« , a-t-il ajouté.

Ce mardi, plusieurs coins de la capitale congolais ont connu des affrontements alors que l’opposition avait appelé  à une deuxième  journée de manifestations.

- Advertisement -
- Advertisement -

4 Commentaires

  1. Mr le President Hollande , personne , alors personne ne peut tolerer ce qui s’est passe dans mon pays. Nous croyions resoudre ce probleme deleberement cree par le pouvoir par un dialogue supporte par la communaute intrnationale mais helas !! De par vos propos , j’ai l’impression que vous n’avez pas la vraie suite des evenements actuels ou alors vous vous les avez mais faites expres pour clouer le gouvernement. Pourquoi seulement fair allusion aux vandalisme et pillage , degats du siege de l’UDPS alors ceux-ci ont eu lieu le lendemain de l’emeute. Je vous rappelle que ce sont les sieges des partis politiques de la majorite et ceux qui prennent par au dialogue qui ont ete attaque le premier. Condamner sans parti pris !!!

    • Nous attendons des actions plus concrets contre ce regime des farfelus qui s’attaque a sa propre population non armée. Le peuple se défendra jusqu’au bout comme a la revolution française et américaine. S’ils vont tous nous tue eh ben qu’ils nous tuent tous. Comme ca ils regneront seuls. Pas de dialogue truque. Que Kabila commence par dire au peuple qu’il ne se reconduira pas au pouvoir pour apaiser les tensions.

    • Non, Monsieur Hollande a raison, tout ceci arrive pacque le Président Joseph Kabila ne veut pas lâcher le pouvoir. savez vous que la révision du fichier électorale serait déjà finie? la campagne aurait déjà commencée !!! mais comment y parvenir quand Kabila ne veut pas libérer le palais du peuple ? je vous rappelle que notre pays se veut de malédictions, ce sang qui coule innocemment parlera, Politiciens ne commettez plus jamais cette erreur lorsque vous aurez la chance d’être élu à la tête d’une nation ou toute autre organisation. le peuple est souverain.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...