mardi, octobre 6, 2020
DRC
10,789
Personnes infectées
Updated on 6 October 2020 à 18:13 18 h 13 min
DRC
276
Personnes en soins
Updated on 6 October 2020 à 18:13 18 h 13 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 6 October 2020 à 18:13 18 h 13 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 6 October 2020 à 18:13 18 h 13 min

Beni: des bombes de la Monusco ont-elles ciblé les FARDC?

- Publicité-

DÉSINTOX. Samedi et dimanche, plusieurs militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été acheminé au pavillon militaire de l’hôpital général de référence de Beni pour des soins urgents.

La plupart de ces éléments des FARDC étaient blessé par des bombes. Ce sont les ambulances de la Mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC  (MONUSCO) qui ont rapatrié ces blessés aux soins d’urgence.

Les services du pavillon militaire de l’hôpital général de Beni n’ont pas autorisé l’accès à ce centre hospitalier aux personnes externes. D’où il est difficile de connaître le nombre exact des militaires qui ont été touché ces bombes.

Les habitants curieux qui ont pu assister à l’évacuation de blessés des ambulances vers les lits du pavillon militaire témoignent des blessures graves.

« Depuis les grilles du portail de l’hôpital général, j’ai vu des militaires grièvement blessés et ça ne valait pas la peine de jeter un second regard car j’ai été pris d’angoisse  » témoigne un motard.

Pris par les opérations militaires intenses ces derniers jours dans le triangle de la mort [Mbau-Kamango-Eringeti] et dans la partie Est de la ville de Beni sans oublier du côté de Mwalika, les FARD, même les Casques Bleus de la Monusco n’ont pas communiqué sur cet incident.

Ce qui a laissé place à toute spéculation dans cette ville où les rumeurs sont devenues consommables à l’allure de Kinshasa. Ces rumeurs laissaient croire à la population que des bombardements des éléments de la brigade d’intervention plus précisément venant du contingent Malawite auraient pris pour cible les éléments des FARDC. Les adeptes de cette hypothèse n’ont pas précisé s’il s’agissait d’une erreur technique ou d’un acte prémédité.

POLITICO.CD s’est entretenu avec un membre de la société civile de Beni, qui s’est confié sous anonymat pour donner sa lecture de faits.

« La semaine dernière, une coalition FARDC-MOnusco s’est démontrée plus déterminée à traquer les rebelles qui ont perdu plusieurs bastions et hommes » a-t-il introduit son analyse.

- Advertisement -

« Or nous savons que les rebelles ont des liens avec certaines personnes dans la communauté qui tirent profit de cette business-war. Voilà pourquoi ces personnes jouent à l’intoxication de la population, visant à désunir les efforts conjoints entre les militaires Congolais et les Casques bleus« , explique notre source.

« Nous reconnaissons qu’il y a eu une erreur sur la ligne de front, mais les Casques bleus ne sont nullement impliqués » précise cet activiste.

« Selon les sources les plus sûres auxquelles nous avons parlé au sein de l’armée, après la libération d’un bastion ennemi aux environs du camp Garlic, les éléments des FARDC s’y sont directement entrés sans penser à l’inspection de la zone. Or avant de décrocher les rebelles avaient piégé la zone par des bombes artisanales. Voilà ce qui a causé cet incident occasionnant plusieurs blessés« , raconte la source insistant que les populations cessent de céder aux informations non fondées, une de stratégies utilisées par l’ennemi pour discréditer l’armée Congolaise ou la Monusco.

Au sein de la Monusco-Beni ou encore du commandement opérationnel des opérations Sokola 1, aucune source n’a voulu s’exprimer sur ce sujet, avançant que le focus était plus tourné vers le front où ce dimanche plusieurs militaires et civils étaient pris en partie par les rebelles ADF à Kididiwe à plus de 10 Kilomètres de la ville de Beni.

1 COMMENTAIRE

  1. Si tu frappes le chien, tu as frappe son maitre. Ici,, c’est Barak Obama qui est frappe. Puis, on doit envoyer Kikaya Bin Karubi plaider la non application des sanctions contre cette bande des insenses politiques et pilleurs. Ils sont ridicules ces messieurs de la politique made in PPRD. L’auteur d’une telle barbarie ne peut etre que le barbare L. Mende, qui se comporte comme si jamais sa mere n’avait pris autant de temps pour le faconner a la maniere de bienseance. Washington, allez de l’avant avec des sanctions bien ciblees contre cette bande de voyous politiques.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...