lundi, octobre 5, 2020
DRC
10,760
Personnes infectées
Updated on 5 October 2020 à 6:10 6 h 10 min
DRC
247
Personnes en soins
Updated on 5 October 2020 à 6:10 6 h 10 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 5 October 2020 à 6:10 6 h 10 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 5 October 2020 à 6:10 6 h 10 min

Nouvelles sanctions des USA: le Président dépêche son Conseiller à Washington 

- Publicité-

«Je suis dans une mission de plaidoyer parce qu’il y a deux résolutions qui étaient en cours à la Chambre pour imposer des sanctions aux officiels congolais », a déclaré M. Kikaya à l’agence Reuters.

Le conseiller du Chef de l’Etat a indiqué qu’il voulait « convaincre les autorités américaines que les sanctions ne sont pas une solution pour aider la RDC à résoudre ses problèmes« .

Washington a menacé de sanctions les personnalités congolaises responsables des retards dans le processus électoral congolais.

Actuellement se tient en RDC un dialogue politique censé permettre de trouver une sortie à la crise liée à un éventuel report de l’élection présidentielle prévue avant la fin de cette année.

Plusieurs partis de l’opposition boycottent ce forum, estimant qu’il fait partie d’une stratégie pour permettre au président Kabila de rester au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat qui doit prendre fin en décembre prochain.

Au cours de ce dialogue, la Majorité et la frange de l’opposition qui y participent se sont mises d’accord pour commencer le cycle électoral par la présidentielle et les législatives provinciales et nationales mais la date des scrutins n’a pas encore été fixée.

Un haut responsable du département d’Etat américain a déclaré à Reuters sous couvert d’anonymat que les Etats-Unis soutiennent ces discussions qui incluent l’opposition et la société civile. Mais, a-t-il ajouté, il y avait encore un manque de clarté sur le contenu précis de l’accord.

« Nous voulons voir ce qu’il en sortira », a indiqué la même source à Reuters.

Les Etats-Unis ont insisté à nouveau vendredi qu’ils étaient prêts à envisager des sanctions ciblées contre les personnes qui cherchent à saper les institutions démocratiques en RDC et le processus électoral.

- Advertisement -

Par ailleurs, la Commission Electorale Nationale Indépendante a officiellement déposé ce samedi matin une demande du report de la présidentielle censée avoir lieu le 19 septembre.

Avec Reuters

 

10 Commentaires

  1. Nous encourageons l’administration Obama de publier la liste des officiers congolais auteurs du blocage du processus électoral et les sanctions envisagées . Joseph Kabila, la CENI et Eden Kodjo sont complices et n’oeuvrent que pour prolonger la présence de Joseph Kabila à la tête du pays . Il faut une refonte totale de la CENI afin qu’elle soit libre

  2. Les ETATS-UNIS USA ont raison de sanctionner les prédateurs hommes et femmes qui continuent à appauvrir la RDCONGO dont la population est maintenue en dessous du seuil de la pauvreté mondiale !!!!!

  3. La RDC est un pays souverain, les USA s’ingère dans des affaires politique de notre pays a quel titre, ils veulent occasionner le chaos pour bien piller nos minerais, comme ils l’ont fait en IRAC, AFGHANISTAN, SYRIE en LYBIE, avec leurs pétrole, il paye leur sang, Ce même dirigeants des USA avaient envisager des sanctions aux dirigeants Ougandais pour avoir refuser d’adopter la loi sur l’homosexualité dans leur pays, et adourcir des sanctions aux homosexuels. Nous sommes fatigués, qu’ils laissent les africains trouver la solution aux problèmes africains.

    • LORSQUE VOUS QUÉMANDEZ DE L’AIDE OU DE FINANCEMENT DE VOTRE BUDGET QUI EST FINANCE A PLUS DE 5O % PAR L’OCCIDENT ….. Où EST VOTRE INDÉPENDANCE ???? UN MENDIANT OU PAUVRE N’EST JAMAIS INDÉPENDANT . CESSE DE RÊVER

    • Nous sommes tous conscient Mr Bienfait que la communauté Internationale ne roulera par a notre avantage cependant une question et de savoir ;comment un état souverain doit il aller plaider la levé des sanctions prises en son endroit par un autre état ;c’est par ce que les dirigeant en Afrique non jamais été élu mais plutôt imposer voila pourquoi lorsque leurs maîtres a pensée;lorsqu’ils estime important de vous chasser vous devait quitter le pouvoir et surtout si vous n’avait pas répondu aux attentes du peuple; ce dernier aussi vous vomit .Ainsi ces sanctions ne réjouissent pas le peuple de maniéré a concideré les occidentaux comme bienfaiteur mais c’est en conciderant leur misère qu’il s’en réjouissent quoique c’est humiliant de subir de telle déclarations venant d’un haut dignitaire de mon pays

    • Les USA interviennent comme ferait un monsieur qui trouve une pauvre femme sur la voie publique en train de se faire violer. Il interviendra non pas comme le membre de famille de la femme, mais par assistance à une personne en danger. Il y a aussi des peuples en danger: les nations fortes peuvent intervenir.

      • Nous habitants de l’ouest du territoire de libéro précisément du groupement de Luenge-Birwa, depuis la règne de Mr Joseph Kabila, nous n’avons jamais connu l’autorité de l’État, le groupement entier occupé par les groupes armés, chaque jour des cas des violences sexuelle, pillage et assassinat. Les écoles primaires du milieux construites en pailles, ont été brûlée par les inciviques.
        La population de cette contrée ne connaît pas le gouvernement congolais.
        Une foi si l’alternance ait lieu, nous aurons peut être un dirigeant qui aura notre souci.
        Nous saluons vraiment le départ de mr Joseph k. et son gouvernement.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...