dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,752
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
266
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
10,212
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 7:09 7 h 09 min

RDC – Boma : 8 heures d’interrogatoire pour un journaliste à l’ANR

- Publicité-

Journaliste en danger (JED) dit s’inquièter « de la multiplication des menaces et des interférences des responsables de l’Agence Nationale des Renseignements Congolais (ANR) dans le travail de la presse à Kinshasa, capitale de la RDC, et dans les provinces. »

Selon les témoignages recueillis par JED, Léon Nzita, directeur de la Radio Communautaire de Boma (RCB), station émettant à Boma, ville située à plus de 100 Km de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central (ouest de la RDC), a été interpellé pendant 8 heures, le mardi 26 juillet 2016, au poste local de l’ANR pour avoir accordé la parole à un député national de l’opposition qui a commenté l’actualité politique de l’heure et critiqué la gestion du gouverneur de province, Jacques Mbadu.  

L’interrogatoire du journaliste a tourné au tour de l’émission intitulée « Cartes sur table » qu’il a tournée à Kinshasa, le vendredi 22 juillet 2016, et diffusée sur les ondes de la RCB le dimanche 24 juillet 2016 à 20 heures. Léon Nzita a eu comme invité le député Adrien Poba  qui a déclaré que le Rassemblement de l’opposition congolaise ne participera pas au dialogue national convoqué par le Président Joseph Kabila avant d’accuser le Gouverneur de la province du Kongo Central d’être, notamment, à la base de l’insécurité qui sévit à Boma où le phénomène Kuluna (bandits opérant à armes blanches, ndlr) refait surface sous l’impuissance de la police nationale congolaise.

Contacté par JED, Léon Nzita a déclaré qu’il a été privé de sa liberté de 9 heures à 17 heures et qu’il a été relâché après avoir payé à l’ANR une caution de 100. 000 Francs Congolais (équivalent à 100 dollars américains). « Le responsable local de l’ANR nous a reproché de transformer notre radio à une tribune de l’opposition.  Il n’a pas apprécié le passage du député Adrien Poba à notre média. J’ai refusé de signer le procès-verbal qui m’a été présenté en me défendant que la RCB est au service de la communauté. », a expliqué Léon Nzita.  

Journaliste en danger (JED) proteste contre cette séquestration du journaliste dans les installations de l’ANR et dénonce une intrusion illégale de ce service de sécurité dans le travail de la presse.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...