mercredi, septembre 16, 2020
DRC
10,414
Personnes infectées
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
320
Personnes en soins
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
9,827
Personnes guéries
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 16 September 2020 à 20:02 20 h 02 min

La présidente du tribunal qui a condamné Katumbi à 3 ans prison dit avoir subi des pressions des autorités

- Publicité-

Ramazani Wazuri Chantale, Présidente du tribunal de paix de Kamalondo, a dénoncé ce mercredi des pressions exercées sur elle par des autorités pour obtenir la condamnation Moïse Katumbi à trois ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière.

« J’ai été obligée (…) de condamner monsieur Moïse Katumbi » en vue « d’obtenir son inéligibilité », dit-elle dans une lettre adressée aux autorités politiques et judiciaires de Kinshasa, à l’Union européenne, à l’Union africaine et au chef de Monusco.

Elle dit dénoncer des « contraintes physiques et morales », « avant l’audience et pendant » les délibérations, pour que sa « signature (soit) apposée sur le jugement ». Elle accuse les autorités de l’ANR, la présidence de la République, les autorités judiciaires de Lubumbashi, d’être les auteurs de ces pressions qui l’ont obligée à « passer outre » la loi et les procédures.

- Advertisement -
- Advertisement -

5 Commentaires

  1. Si la juge Ramazani Wazuri Chantale, Présidente du tribunal de paix de Kamalondo, a eu le courage de dénoncer les pressions subies, c’est qu’elle pouvait s’armer du même courage pour écouter son intime conviction et trancher âme et conscience. Le conseil supérieur de la Magistrature doit l’interpeller pour qu’elle s’explique.

  2. Dieu protège le juste. La vérité finit toujours par triompher. La conscience a joué son rôle et madame la juge a finit par ne plus supporter le mal dont elle a été auteur en condamnant un innocent sans dire le droit.
    Dieu est au Congo, Il est le vrai Père du Congo. Les gens seront ridicules et plus ridicules encore. On ne joue pas avec un bien aimé de Dieu.

  3. ici en rdc nous jouons beaucoup aveb les institutions judiciaires.vs êtes sûr avec moi que les dirigeants en place ne veulent pas des personnes juste et que donc il faut poursuivre injustement la personne.madamme que le tout pouissant vous protège.lorsque quelqu’un s’oppose aux autres qui travallent très très mal,il dévien ennemi et que donc il faut le poursouivre injustement.nous ne sommes d’accord avec ces pressions exercées surtout avec les dirigeants qui ont dejà echoués dans leurs missions.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...