l'info en continu

RDC: La FIDH et l’OMCT demandent « la libération immédiate » de Jean de Dieu Kilima du Collectif Filimbi

- Publicité-

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a demandé, ce jeudi 28 juillet 2016, aux autorités congolaises de libérer immédiatement et sans condition M. Jean de Dieu Kilima, membre du collectif Filimbi.

Militant du collectif FILIMBI et membre de la Coordination du Front Citoyen 2016 province de la Tshopo, Jean de Dieu KILIMA  a été arrêté par des agents de l’ANR à Kisangani alors qu’il co-animait l’une des sept conférences de presse qu’organisait simultanément le Front Citoyen 2016 dans ses différentes cellules à travers le pays (Kinshasa, Kisangani, Goma, Bukavu, Bunia, Butembo, Uvira) pour exiger la convocation de l’élection présidentielle le 19 septembre 2016. 27 ans, Jean de Dieu est un jeune étudiant en deuxième graduat Génie Civile de l’Université Technologique internationale de Kisangani (UTIK).

- Publicité-

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme a demandé également aux autorités congolaises de mettre un terme à tout harcèlement judiciaire à son encontre ainsi qu’à celui de tous les défenseurs des droits en RDC.

« En attendant l’abandon des charges, l’Observatoire demande aux autorités congolaises de s’assurer que toutes les procédures judiciaires contre M. Jean de Dieu Kilima se déroulent dans le respect le plus complet de son droit à un procès équitable, conformément au droit international», dit l’Observatoire.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU