mercredi, septembre 16, 2020
DRC
10,414
Personnes infectées
Updated on 16 September 2020 à 15:02 15 h 02 min
DRC
320
Personnes en soins
Updated on 16 September 2020 à 15:02 15 h 02 min
DRC
9,827
Personnes guéries
Updated on 16 September 2020 à 15:02 15 h 02 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 16 September 2020 à 15:02 15 h 02 min

Expulsée de la prison de Munzenze avec ses 5 autres camarades, la célèbre Rebecca Kabugho de Lucha témoigne en exclusivité sur POLITICO.CD

- Publicité-

Les six militants de Lucha ont été expulsés ce mardi 26 juillet 2016 de la Prison de Munzenze à Goma. Condamnés pour « tentative d’incitation à la révolte » à 6 mois de prison le 4 mars à Goma, ils ont été graciés par Joseph Kabila, mais avaient décidé de rejeter la grâce présidentielle en solidarité avec leurs camarades emprisonnés à Kinshasa.

Rebecca Kabugho, Melka Kamundu, John Anipenda, Justin Kambale, Ghislain Muhiwa et Serge Sivya avaient été arrêtés dans la nuit du 15 au 16 février 2016 dans une maison à Goma alors qu’ils préparaient l’organisation d’une journée ville-morte décrétée par plusieurs mouvements de la société civile pour exiger la tenue de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel.

Rebecca Kabugho (21 ans) est devenue en quatre mois l’icône de la lutte des mouvements dits pro-démocratie en RDC. Au sortir de la prison, elle a accordé une interview exclusive à POLITICO.CD.

« On a décidé de rester en prison, mais le procureur a donné l’ordre qu’on nous chasse et le directeur de la prison a répercuté cet ordre pour execution. Ils nous ont dit que cette grâce n’est pas discutable. On ne peut la refuser(…) Je vais continuer avec la lutte. Les choses n’ont pas encore changé. On veut un Congo nouveau. On veut se battre jusqu’au bout (…) Je ne suis même pas encore arrivée à la maison. Je suis avec mes amis de la lutte », a dit Rebecca Kabugho au micro de POLITICO.CD

Vous pouvez suivre en audio, l’interview de Rebecca ici:

 

- Advertisement -
- Advertisement -

12 Commentaires

  1. Lettre ouverte au Jeunes militants de LUCHA et FILIMBI,

    Vous faites une lutte par procuration au bénéfice de vos commanditaires, dont vous ignorez les vraies motivations et objectifs.
    Lorsque quelqu’un vous demande d’insulter votre père ou de lui désobéir, dites vous que vous êtes en face d’un diable.

    Il n’y a pas de lutte qui vaille dans notre pays qui ne vise en priorité la révolution des mentalités, surtout auprès des jeunes comme vous. Commencez par combattre auprès de vos camarades jeunes la prédominance des anti-valeurs, la paresse sous toutes ses formes, à savoir, la paresse mentale, la paresse intellectuelle et même la paresse spirituelle.

    Combattez avec force l’attrait à la facilité. Encouragez auprès des jeunes le sens du sacrifice, du travail bien fait et du résultat. Voilà ce qu’on attend de vous. Le reste est l’affaire des politiciens. Personne ne vous a interdit de faire de la politique, mais alors conformez vous aux lois et règlements de la république, comme tous les politiciens le font.

    Je ne connais pas un seul politiciens congolais respectable, en commençant par le doyen Étienne Tshisekedi, qui ait choisi la voie de la rébellion comme méthode de lutte. Pourquoi alors pensez vous que les occidentaux qui vous encouragent sur cette voie insurrectionnelle aiment les congolais plus que leurs intérêts?

    Vous ne pouvez pas prétendre défendre la démocratie et en même temps ignorer les lois et les institutions du pays, au point de vous comporter en anarchistes. Vos maitres à penser qui vous poussent à ce comportement ne le font jamais ainsi chez eux. Et pourquoi ils vous demandent d’enfreindre la loi chez nous?

    Même si votre cause semble être juste, vous ne pouvez servir de référence lorsque vous foulez au pied les règles élémentaires qui doivent guider vos actions dans la société. Celle-ci a besoin d’un certain ordre, sans laquelle nous serions comme des animaux dans une jungle.

    Merci par avance

    • Quel raisonnement! Quelle lois de la république que vous parlez!?et où est le droit de l’HOMME?et qu’est ce qu’ils ont fait de mal, ces jeunes?ils demandent rien que les élections et l’alternance ce tout!
      vous pensez que votre président kabila,c’est un nationaliste!?vous saviez comment il t’arrivé au pouvoir?

    • Daniel Makila Kantagani. Vous avez manqué une occasion de vous taire. C’est a cause des gens comme vous que la dictature et le mediocrite perdurent dans notre nation

    • Vous feriez mieux, en tout cas, de vous cacher et de vous masturber allègrement dans cette ignorance totale de quoi a été faite l’histoire des grandes civilisations du monde. Cessez donc d’être virtuellement réfléchi.

    • Daniel Makila Kantagni dites a ceux qui vous envoient VOUS que leur fin est proche. Vous menez une lutte deja perdue. Et ce sont ces jeunes a qui vous avez l’effronterie de donner des leçons de démocratie (vous maniganceurs, manipulateurs, tueurs d’un peuple, detourneurs des richesses du Congo) ce sont donc ces memes jeunes qui vous jugeront demain lorsque votre règne honni par le peuple aura pris fin et que la justice aura déniché le dernier d’entre vous. Vous arrêtez des citoyens de ce pays pour avoir exercé leur droit inalienable de réclamer de meilleures conditions de vie que votre regime n’a pas pu leur garantir 14 ans durant (alors qu’ils vivent sur une terre qui alimente les telephones portables de la planète entière) et vous avez l’outrecuidance de venir ici déverser votre rancoeur de les voir libre non pas par votre action mais parce que vous y avez été contré par des pressions internationales.
      J-146.

    • Monsieur Daniel MAKILA,
      Je parie qu’en écrivant ces stupidités tu pensais nous épater. Trois choses. 1. Penses tu que KABILA soit un politicien aussi respectable que TSHISEKEDI, vu qu’il a servi dans une rébellion. 2. Pourquoi dénies tu aux jeunes Congolais la faculté d’une réflexion autonome et indépendante? 3. La paraisse se définie comme le défaut de celui qui n’aime pas le travail et l’effort, peux tu nous dire combien d’emploi toi et ton KABILA de président avez vous déjà crée pour traiter les jeunes Congolais de paresseux? Honte à toi mon félon.

    • C’est une insulte à ces jeunes que vous osiez insinuer qu’ils n’ont pas la faculté de juger par eux-mêmes. Merci de montrer un peu de respect aux personnes qui s’engagent dans une forme particulière de contestation d’un ordre politique qui, tous les jours, ne cesse de montrer ses limites.

  2. Tu es pour que kabila bafoue ntre constitution et se maintiennent au pouvoir,ild ont 1000fois raison kabila doit partir et qu il respect la loi lui aussi avant d obliger led autre,lui aussi n est au dessus de loi.

  3. daniel makita dit de n importe quoi qu est ce que tu veux dire devenir politicien au congo, qu est ce que la democratie selon toi , comment est ce que soit dissant joseph kabila est devenu president du grand congo

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...