mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,401
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
317
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
9,817
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 22:01 22 h 01 min

URGENT! six militants de la Lucha graciés par Kabila alors qu’il leur restait moins d’un mois de prison

- Publicité-

Les six militants de Lucha, condamnés pour « tentative d’incitation à la révolte » à 6 mois de prison le 4 mars à Goma, ont été graciés par Joseph Kabila. Ils sont en détention à la prison de Munzenze à Goma (Nord-Kivu). Rebecca Kabugho, Melka Kamundu, John Anipenda, Justin Kambale, Ghislain Muhiwa et Serge Sivya avaient été arrêtés dans la nuit du 15 au 16 février 2016 dans une maison à Goma alors qu’ils préparaient l’organisation d’une journée ville-morte décrétée par plusieurs mouvements de la société civile pour exiger la tenue de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel.

C’est le 15 aout 2016 qu’ils devraient être remis en liberté, c’est-à-dire dans moins d’un mois. Le plus vieux (Melka Kamundu) a 32 ans et la plus jeune (Rebecca Kabugho) 21 ans. Rebecca Kabugho, dont la photo la montrant avec un sourire aux lèvres et les mains tenant les barreaux, a fait le tour du web, avait vu sa santé se détériorer pendant environ deux semaines suite aux maux d’estomac.

C’est en prison qu’ils avaient appris que leur mouvement avait reçu le Prix Ambassadeur de la conscience 2016 d’Amnesty international aux côtés de la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, les groupes de militants Y’en a marre (Sénégal), et le Balai citoyen (Burkina Faso). Un prix que Lucha avait d’ailleurs dédié à ses membres emprisonnés.

Des nouvelles que POLITICO.CD a reçu de Munzenze, on apprend que tous se portent bien. D’ailleurs, ils s’adonnaient aux travaux de bénévolat au profit d’autres prisonniers. Par exemple, Serge et Melka, médecins stagiaires, effectuaient chaque jour un service bénévole au dispensaire de la prison. Justin, l’électromécanicien aidaient à la réparation des installations électriques. Ghislain, lui, donnait des cours d’anglais à une dizaine de prisonniers. Quand Rebecca apporte l’appui psychologique, John prodigue des conseils sur les droits.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...