PUBLICITÉ

6 corps repêchés de la rivière Ndjili : Le Procureur de Matete parle des bandits auteurs d’un viol collectif

Jacques Meli Meli, Procureur général près la cour d’appel de Kinshasa Matete, a affirmé que  les corps sans vie découverts dimanche 3 juillet dernier dans la rivière Ndjili sont ceux des « bandits auteurs d’un viol collectif sur une fillette de 13 ans ». Ils se seraient jetés dans la rivière pour échapper à la colère de la population de la Commune de Masina qui les pourchasser avec des cailloux et des bâtons. » Il l’a dit au cours d’une conférence de presse organisée ce vendredi 15 juillet 2016 pour présenter les premiers éléments d’enquête.

Le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme s’était dit prêt à apporter son assistance lors des enquêtes.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU