l'info en continu

Du 9 au 23 juillet: Tom Perriello consulte pour sortir la RDC de l’impasse politique actuelle

- Publicité-

Thomas Perriello, l’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs, se rendra du 9 au 23 Juillet à Brazzaville (Congo), Arusha (Tanzanie), Paris (France), Le Caire (Egypte), Luanda (Angola). Il participera aux discussions entre les parties prenantes du conflit Burundais à Arusha.

« Pendant son voyage, Tom Perriello rencontrera également des dirigeants de la région et des partenaires pour discuter des préoccupations croissantes au sujet de l’impasse politique en République démocratique du Congo et des efforts à fournir pour faire avancer un dialogue inclusif entre les parties prenantes congolaises dans le but de permettre l’organisation des élections en temps opportun », dit un communiqué du département d’Etat américain.

 

- Publicité -

4 Commentaires

  1. Aucun congolais ne lui a demandé de se préoccuper des nos problèmes internes. Pour la bonne et simple raison que ce Monsieur n’a pas la même lecture des contraintes qui s’imposent aux congolais que les congolais eux-mêmes priorisent. Lui, Monsieur PERRIELLO est le VRP des lobbies impérialistes et néocolonialistes.
    S’il n’a pas du travail chez lui, je lui propose de s’occuper de la sulfureuse affaire des africains américains qui continent à être tués chaque jour aux USA. Voilà le travail qu’il doit faire.

    • M.Periello a déjà repondu à votre patron de Mende qui chante la même chanson d’ingerence depuis des mois! Nous autres nous apprecions à sa juste valeur l’action de l’envoyé special d’Obama qui se préoccupe de l’avenir des Congolais confrontés à un regime violent, refractaire au respect de droits de l’homme, prêt à brûler le pays pour la survie d’un individu JKK. Le Congo nous appartient à nous tous, nous encourageons M.Periello dans son action et les USA à intensifier les sanctions contre les faucons de ce regime qui jettent l’huile sur le feu. Yebela . . .

      • Monsieur DeKongo,

        Si le Congo nous appartient à nous tous, c’est à nous même de régler nos problèmes. Et, je suis convaincus que nous avons les capacités nécessaires de le faire. Encore qu’il faille savoir poser les vrai problèmes. Un faux problème n’emmène que des fausses solutions. Les noirs des USA victimes du racisme qui voient leurs frères abattus par dizaine par les policiers blancs n’ont demandé à aucun congolais d’aller leur porter secours.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :