29.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

dimanche, avril 5, 2020
Publicité

RDC : l’ONU appelle les parties au dialogue pour éviter que le pays sombre dans la violence

Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a exprimé son inquiétude jeudi face à la montée des tensions politiques à l’approche des élections en République démocratique du Congo (RDC) et a appelé les parties à prendre part à un dialogue politique inclusif pour éviter que l’impasse actuelle ne dégénère en crise grave.

« La polarisation et le mécontentement de l’opinion public sont alimentés par des retards dans le processus électoral, le débat actuel concernant le respect de la Constitution et les restrictions croissantes de l’espace démocratique », a déclaré M. Eliasson, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en RDC. Il a ajouté que les tensions politiques ne cessaient de croitre dans le pays à l’approche des élections présidentielles et législatives prévues par la constitution.

- Publicité-

Selon le Vice-Secrétaire général, bien que la majorité et l’opposition aient donné leur accord de principe concernant le dialogue politique proposé par le Président Joseph Kabila, il n’existe aucune entente sur les conditions dans lesquelles ce dialogue aurait lieu et l’identité des participants. « Des leaders de l’opposition continuent d’exprimer leurs réserves. Ils soutiennent que le dialogue proposé par le Président Kabila pourrait conduire à une prolongation de son mandat, au-delà de novembre 2016 », a ajouté M. Eliasson.

Il a toutefois estimé que seul un dialogue « inclusif et crédible » entre les parties prenantes congolaises permettrait de désamorcer les tensions politiques actuelles, surmonter l’impasse électorale et prévenir la violence. « Ce dialogue devrait aboutir à un accord inclusif, qui pourrait conduire à des élections présidentielles et législatives crédibles », a-t-il dit.

En l’absence d’un tel dialogue, le Vice-Secrétaire général a averti que le pays risquait fortement de sombrer dans une crise grave, qui nécessiterait une réponse dépassant de beaucoup les capacités de la MONUSCO.

Lire aussi  Dialogue, élection : La Majorité présidentielle annonce un meeting le 29 juillet à Tata Raphael

Il a par conséquent appelé les parties à participer « de manière constructive » au dialogue politique et à « placer les intérêts de leur nation au-dessus de tous les autres »Eliasson a estimé que le Groupe de soutien international aux efforts du médiateur de l’Union africaine en RDC, l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo, pourrait permettre de renforcer significativement la confiance dans ce dialogue. En effet, il a salué l’annonce récente par le Groupe de soutien de sa volonté d’entreprendre des consultations, de préférence d’ici fin juillet 2016, pour encourager toutes les parties prenantes à participer au dialogue.

Eliasson a par ailleurs déclaré que l’établissement d’un registre électoral fiable permettrait également de désamorcer les tensions et d’ouvrir la voie à des élections transparentes et crédibles. « La MONUSCO [Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC] apporte une assistance technique et un soutien logistique pour la révision du registre », a-t-il précisé.

Lire aussi  "Le Palu n'a pas quitté le Dialogue", affirme Lugi Gizenga!

Le Vice-Secrétaire a ajouté que, à la demande du Conseil, la MONUSCO avait mis à jour ses plans pour gérer les risques de sécurité et surveiller les violations des droits de l’homme dans le contexte des futures élections.

« Ce qui est en jeu ici, au fond, est la stabilité à long terme de la RDC – et vous êtes conscients l’importance et la taille de ce pays – et de la région des Grands Lacs », a déclaré M. Eliasson. « La communauté internationale et les Nations Unies ont énormément investi dans la RDC. Nous devons préserver et capitaliser sur les progrès réalisés ».

Centre d’actualité de l’ONU et POLITICO.CD

 

- Publicité -

EN CONTINU

Covid-19/Confinement de Kinshasa: attroupements à l’Hôtel de ville et non respect des gestes barrières

Plusieurs personnes ont envahi l'Hôtel de ville de Kinshasa, samedi 04 avril 2020, pour récupérer les badges d'accès à la Gombe en...

Covid-19: 6 nouveaux cas à Kinshasa et 154 cas confirmés cumulés

Le bulletin n°12 du comité multisectoriel de la riposte à la pandémie du Covid-19 de ce samedi, le 04 avril 2020 fait...

HUAWEI veut apporter son aide dans la riposte contre le Coronavirus en RDC

La société de télécommunications HUAWEI, à l’instar d’autres partenaires de la RDC, veut apporter sa pierre de construction dans la lutte contre...

Covid-19: la communauté indienne offre des respirateurs et divers matériels à la clinique Ngaliema

La Communauté Indienne vivant en RDC a offert, à la Clinique Ngaliema, un lot des 50 respirateurs, 1 conteneur de masques, de...

COVID-19 en RDC: ENABEL remet un 2e lot de matériels au Secrétariat de la riposte

Un lot de 200 tablettes tactiles chargées en forfait internet, 10 ordinateurs, 3 imprimantes, 19.000 paires de gants et 360 combinaison de...

notre sélection

Le ministre Molendo Sakombi n’a pas le Coronavirus!

Contrairement à des rumeurs répandues dans la journée du lundi à travers les réseaux sociaux en République démocratique du Congo, le ministre...

RDC: Condamné à 5 ans de prison, Oly Ilunga dénonce des “poursuites judiciaires politiquement engagées “

L'ancien ministre de la Santé, Oly Ilunga, dénonce des vices de procédure dans l'arrêt rendu le 23 mars 2020 par la...

RDC: Inauguration de la Clinique de Panzi du Dr Mukwege à Kinshasa

L'inauguration consacre la promesse du premier prix Nobel congolais au développement d’un nouveau One Stop Center dans la capitale congolaise de plus...