PUBLICITÉ

RDC : Barack Obama a dit soutenir le premier « passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir »

Barack Obama a dit soutenir le premier « passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir » en RDC. Il a dit dans un message de vœux qu’il a adressé mardi 28 juin 2016 au président Joseph Kabila à l’occasion du 56e anniversaire d’indépendance de la RDC

« Votre pays est sorti des ravages de la guerre et a atteint une stabilité et une prospérité accrues (…). « Nous sommes aux côtés du peuple de la RDC et nous soutenons le premier passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir. Le peuple des États-Unis se joint à moi pour vous exprimer ainsi qu’au peuple de la RD Congo les meilleurs vœux (…) », a écrit le Président américain, dans cette correspondance révélée par Jeune Afrique et authentifiée par POLITICO.CD auprès de l’ambassade des USA en RDC.

Les rapports entre les USA et la RDC sont un tout petit peu tendu ces deux semaines. Les USA ont sanctionné le Chef de la Police de Kinshasa, le Général Kanyama. Le porte-parole du gouvernement de la RDC a trouvé que c’était ridicule. Sans évoquer les États-Unis d’Amérique, le Président Kabila a dénoncé ce mercredi ce qu’il qualifie d’ingérence étrangère aux affaires congolaises.

- Publicité-

Pour rappel, dans une longue interview accordée à la version africaine et digitale du Monde, l’envoyé spécial de Barack Obama dans la région des grands lacs africains, avait répondu plusieurs questions dont celle de l’état d’esprit de Joseph Kabila qu’il affirme avoir rencontré il y a deux mois et sur les souhaits des USA en rapport avec les échéances électorales.

« Je ne vais pas spéculer sur son état d’esprit. Nous espérons toujours qu’il sera à la hauteur de ce moment historique, comme il l’a été par le passé à Sun-City [où ont été signés les accords qui ont mis fin à la deuxième guerre du Congo] ou lors de l’adoption de la Constitution. Il est capable d’avoir cette stature d’homme d’Etat [et de se retirer]. Les Congolais ont beaucoup souffert ces vingt dernières années. Les gens ont le sentiment que le pays est à un tournant. Les Etats-Unis ont massivement investi dans les opérations de maintien de la paix, le développement économique, la défense des droits humains et l’aide humanitaire. Nous continuerons de soutenir les Congolais qui veulent écrire un nouveau chapitre de leur histoire », avait déclaré Tom Perriello.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Pour ceux qui ne savent pas lire entre les lignes, le « passage pacifique et démocratique imminent du pouvoir » en RDC va s’effectuer conformément à la constitution et aux lois américaines. Ainsi, le 20 décembre prochain, le Président Joseph Kabila se rendra à la maison blanche remettre le pouvoir à Barack Obama. Celui-ci aura le loisir de désigner et d’investir la personne de son choix pour diriger la RDC. Les congolais n’auront qu’applaudir et chanter, merci Obama. De quoi retourner Patrice Emery Lumumba dans sa tombe.

Comments are closed.

EN CONTINU