PUBLICITÉ

Condamnation de Katumbi : Les avocats d’Alexandre Stroupis réagissent et apportent des documents

Les avocats d’Alexandre Stroupis ont organisé une conférence de presse à Kinshasa ce mardi 28 juin 2016 pour expliquer leur position dans l’affaire pour laquelle Moise Katumbi est condamné à trois ans de prison.

« Moise Katumbi occupe, sur base des titres faux, un immeuble appartenant à Monsieur Stoupis. Il s’agit d’acte de vente et du certificat d’enregistrement (…) Nous avons fait une chronologie des faits pour dire qu’il y avait d’abord un bien déclaré « abandonné » et qui a été attribué à Katebe Katoto. Katumbi en est devenu quelques années après  propriétaire. Et ce, sur base d’un acte de vente signé à une date où la dame (propriétaire) était déjà décédée (en 1997)»,  a dit à POLITICO.CD, le Bâtonnier Mbere Moba Cyprien.

Les avocats de Stoupis rejettent les accusations de manipulation politique.

« Nous avons tenté d’entrer en contact avec Katumbi pour négocier à l’amiable, mais dans cette affaire nous sommes victimes de notre bonne foi. Il nous a poussé à aller en justice. Cette plainte date de longtemps. Stoupis avait déjà porté plainte depuis 2013. Il ne faut pas seulement voir la condamnation aujourd’hui(…). Nous ne sommes pas manipulés par la politique. Un droit peut-être réclamé à tout moment», a ajouté le Bâtonnier Mbere Moba Cyprien.

- Publicité-

Trouvez en slide show tous les documents présentés par la défense d’Alexandre Stoupis.

Ecoutez ici les explications du Bâtonnier Mbere Moba Cyprien

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

3 Commentaires

  1. Et si Katumbi voulait jouer à la victime ? Quel est cet individu qui veut être calife mais qui a plein de casseroles en justice ?

    • chercher à se faire victime dans tous les dossiers est l’arme des faibles. il faut savoir assumer c’est qu’on a fait et savoir se défendre pour prouver le contraire, si contraire il y a.

Comments are closed.

EN CONTINU