PUBLICITÉ

Affaire Christian Matata : Le Premier Ministre pense être la cible d’une campagne d’intoxication

Le Cabinet d’Augustin Matata Ponyo qualifie de montage grossier et de campagne de désinformation et d’intoxication « sur une soi-disant expatriation d’instruments de valeur par Monsieur Christian MATATA, jeune frère du Premier Ministre et agent à la Rawbank. Lequel aurait été interpellé par les services spéciaux à l’aéroport international de N’Djili. ».

Christian Matata aurait été arrêté à l’aéroport de Ndjili avec une somme de 29 millions de dollars américains, d’après les rumeurs diffusées sur internet.

« Tout en relevant le caractère grossier d’un tel montage, le Cabinet de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre tient à réaffirmer l’attachement du Chef du Gouvernement aux principes sacro-saints et inaliénables de bonne gouvernance. A cet effet, attaché aux valeurs de patriotisme, de services publics et du respect du bien commun, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre proscrit toute activité contraire à l’engagement républicain, sur base du mandat lui assigné par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat. », dit le cabinet du Premier ministre dans un communiqué.

- Publicité-

Relevant que ce type de campagne n’est pas le premier du genre, la primature estime que c’est Matata Ponyo qui est visé.

« Aussi, ladite campagne qui a pour seul objectif de discréditer l’engagement politique et citoyen de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre à œuvrer en faveur d’un Congo émergent, conformément à la vision du Chef de l’Etat, se heurte contre des évidences de non sens, lesquelles sont disponibles auprès des services attitrés opérant tant aux frontières qu’au niveau des institutions aussi bien bancaires que celles impliquées dans les transactions des matières précieuses. »

POLITICO.CD n’a pas réussi à joindre Christian Matata.

Plutôt discret sur le champ politique, le jeune frère de Matata Ponyo est surtout actif dans les milieux sportifs. Il préside le Volley Club Espoir ainsi que la Commission de Beach Volley Afrique de la Zone IV.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU