vendredi, octobre 2, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 2 October 2020 à 8:06 8 h 06 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 2 October 2020 à 8:06 8 h 06 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 2 October 2020 à 8:06 8 h 06 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 2 October 2020 à 8:06 8 h 06 min

Jean-Baudouin Mayo (UNC) : « Sanctions contre Kanyama, on n’est pas loin de l’étape Bill Richardson » (audio)

- Publicité-

Le député Jean-Baudouin Mayo Mambeke, Président de la fédération provinciale (Kinshasa) de l’UNC, demande aux autorités congolaises de prendre très au sérieux les sanctions financières prises contre le Général Kanyama par le USA.

D’abord, le Général Kanyama devra se souvenir de l’UNC. C’est l’UNC qui avait sauvé Kanyama de l’opération Likofi. C’est le secrétaire général Ewanga qui avait adressé une question orale avec débats à l’ancien ministre de l’intérieur Muyej. C’est ce qui avait stoppé l’opération Likofi. Il a continué le 15 janvier 2015. Il faut placer tout ceci dans un contexte général de la diplomatie. Par rapport aux USA, nous sommes entrés dans ce qu’on appelle la « diplomatie ultimatoire ». Elle comprend la mise en garde, la mise en garde sévère et l’exécution. L’affaire Kanyama est une mise en garde. Si nous ne prenons pas cela au sérieux, il y aura la mise en garde sévère. Nous allons vivre l’étape de Bill Richardson. Enfin, l’exécution. Il y a une détermination. Et nous congolais, nous devrions anticiper, c’est-à-dire organiser les élections dans le délai,  a t-il dit à POLITICO.CD

Ndlr : William Blaine « Bill » Richardson III ou Bill Richardson est un cadre du Parti démocrate américain. Célèbre en RDC pour son rôle dans la transition Mobutu-Kabila. A l’époque, il était ambassadeur américain auprès de l’ONU et médiateur de Bill Clinton dans l’Ex-Zaïre.

Vous pouvez écouter Jean-Baudouin Mayo ici :

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. L’UNC fait partie de l’association des malfaiteurs, avec les américains en tête, qui projettent d’expérimenter le schéma burkinabé en décembre 2016. Comment ne pas y croire lorsque ce parti demande des élections dans trois mois, alors que l’enrôlement des électeurs ne va démarrer qu’en juillet prochain. Et Monsieur Mayo sait pertinemment bien qu’il n’y aura pas d’élections cette année parce que la CENI entend organiser des élections techniquement crédibles, démocratiques et apaisés. Bien sûr que les partisans du chaos, comme l’UNC, veulent des élections chaotiques pour soumettre notre pays à l’intervention de leur parrains impérialistes par la suite du désastre tant recherché. En faisant allusion à Bill Richardson, l’UNC n’exprime pas ici une inquiétude, mais un aveu de complicité, un vrai souhait de voir les américains interférer dans nos affaires intérieures, afin d’obtenir la démission de Joseph Kabila et l’installation de Vital Kamehere à la présidence de la RDC. Je dis à Monsieur Moyo, que ses rêves ne resteront qu’à l’étape de chimères. Nous ne sommes plus en 1997, mais en 2016.

    • Monsieur Daniel MAKILA, je respecte votre opinion, mais je voulais vous faire voir que le soucis majeur de la population n’est pas et surtout les élections crédible à paiser mais le départ de kabila à la tête du pouvoir. Pour votre information, pour avoir des élections crédible dans ce pays ça demande beaucoup de choses que vous-même parfois vous ignorer. Je peux te citer tel que: la restauration de l’État par le pouvoir publique, maîtriser toutes les 9 frontières, identifier tout les citoyens qui sont en république démocratique du Congo étranger ou nationaliste,avoir un accès facile dans tout les cites de votes, être à mesure de réunir tout les résultats le même jour pour la publication provisoire,etc… nous voulons aussi qu’à partir de cette constitution que les autorités parvient à respecter non seulement la constitution, mais les engagements pris vis-à-vis de sois même et la communauté qui est un principe démocratique. A l’or les élections que vous voulez avec respect ou sans respect de la constitution? Oui, s’il faudrait dialoguer pour la transition d’accord mais avec quelle constitution? Est ce il faudrait continuer avec cette constitution ou non? Si non ce que il faudrait changer et donner la chance encore à kabila de venir encore postulé?

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...