l'info en continu

18 ans de prison pour Bemba, le MLC a réagi : « La CPI est devenue un business »

- Publicité-

La Secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC) a dénoncé ce qu’elle qualifie de justice sélective, discriminatoire et politisée à la Cour Pénale Internationale. Elle l’a dit ce mardi 21 juin 2016 au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion du prononcé de la peine (18 ans d’emprisonnement contre Jean-Pierre Bemba).

 « Nous ne cesserons jamais de dénoncer une justice sélective, discriminatoire et politisée à la CPI (…) Les victimes ont droit de connaitre les vrais auteurs. La CPI est devenue est devenu un business. Chaque année, il y a 100 millions d’euros du budget de cette cour et 40% se logent dans le bureau du procureur. Le fonds des victimes à ce jour ne dépasse pas trois millions d’euros. Les victimes ne sont pas considérées et ce, au profit du business », a déclaré Eve Bazaiba avant d’ajouter que Bemba ne peut pas être traité comme dans un laboratoire de la justice internationale.

« On parle de la justice pédagogique ? Bemba ne peut être considéré comme un cobaye pour la CPI. »

Le MLC a entamé la procédure d’appel. Eve Bazaiba estime qu’il y a des chances que l’ancien vice-président voit sa peine allégée.

« La jurisprudence nous réconforte. Dans les mêmes cas, là où il y avait la responsabilité pénale individuelle, il a été requis 40 ans et après appel cela s’est soldé à 11 ou 12 ans. Dans ce  cas précis, la responsabilité individuelle ne peut pas lui être imputée. »

- Publicité-

Vous pouvez l’écouter ici.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU