l'info en continu

Situation à Buleusa : Une ONG s’interroge sur la « passivité » de la MONUSCO

- Publicité-

La Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance (DYFEGOU), une structure de la société civile œuvrant dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu s’insurge contre ce qu’elle qualifie de « passivité » de la Monusco dans les territoires de Beni, Lubero et Walikale.

Dans une lettre ouverte adresse à la Monusco dont une copie est parvenue à la rédaction de POLITICO.CD, la DYFEGOU note que « la récente situation de Buleusa et Rusamambu, deux localités en cheval entre les territoires de Walikale et de Lubero est une illustration éloquente de l’insécurité causée par les FDLR (…) il est temps que les casques bleus de la Monusco s’engagent, sans réserve, dans le combat contre les FDLR car il s’agit d’une situation importée du Rwanda (…) ».

La Dynamique des Femmes pour la Bonne Gouvernance demande aussi à la Monusco « d’évaluer elle-même ce qu’elle a déjà réalisé sur la protection des civiles ».

- Publicité-

Rose Kahambu Tuombeane, porte-parole de la dynamique est au micro de POLITICO.CD

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU