dimanche, janvier 24, 2021
DRC
21,713
Personnes infectées
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
6,156
Personnes en soins
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
14,903
Personnes guéries
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
654
Personnes mortes
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min

Beni – Cécile Kyenge : L’UE doit envoyer un représentant spécial au Kivu

- Publicité-

L’eurodéputée Cécile Kyenge  a demandé vendredi 10 juin 2016 que l’Union européenne envoie un représentant spécial dans le Kivu pour élaborer un rapport urgent qui sera présenté au Parlement européen.

« Nous demandons au nom du groupe S&D à la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini, d’instituer une enquête internationale sur ces massacres en impliquant les Nations Unies et la Cour pénale internationale; que l’UE envoie un représentant spécial dans la région du Kivu pour élaborer un rapport urgent qui sera présenté au Parlement européen et aux plus hautes instances des institutions européennes; aux membres européens du Conseil de sécurité des Nations Unies à prendre des mesures au Conseil parce qu’ils ont à disposition toutes les mesures nécessaires pour faire cesser ces massacres le plus tôt possible », a Cécile Kyenge dans un message diffusé sur son site internet officiel.

Pour rappel, le président du groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, Gianni Pittella, disait craindre un « nouveau génocide » à l’Est de la RDC. Il avait dit dans un communiqué diffusé mardi 7 juin 2016, l’eurodéputé suggérait une enquête internationale impliquant notamment la CPI.

« Notre groupe a déjà promu une résolution sur les massacres à l’Est de la République démocratique du Congo. À la prochaine session plénière, nous demandons à tous les groupes de soutenir cette initiative. La communauté internationale, représentée par la mission de l’ONU (MONUSCO), ne peut pas rester inerte. Les responsables des crimes perpétrés depuis Octobre 2014 dans la province de Beni, avec des massacres perpétrés chaque jour pendant des mois, doivent savoir qu’ils ne resteront pas impunis », a ajouté Cécile Kyenge.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection