PUBLICITÉ

Hausse des tarifs d’Internet : Journaliste en danger souhaite que le 1er ministre s’explique au plus vite devant le Parlement

Journaliste en danger (JED) estime que « le Premier ministre devrait s’expliquer au plus vite devant le Parlement sur la hausse des tarifs des données d’Internet mobile. »

 » Pour moi, c’est la liberté de l’information qui est attaquée. Mais surtout la liberté des plus démunis qui n’ont pas les moyens de faire face à cette hausse. Contrairement aux membres du gouvernement, et certainement aussi leurs proches qui sont, certes, frappés aussi par cette hausse, mais qui ont les moyens d’y faire face. D’où, JED dénonce cette complicité du silence entre le gouvernement et les opérateurs des télécommunications, qui n’est pas sans rappeler les événements de janvier 2015. Chaque fois que la situation politique devient très tendue, le gouvernement tente d’étouffer l’information en coupant l’accès à l’internet et au Réseaux sociaux. C’est irresponsable pour des membres du gouvernement d’affirmer qu’ils ne sont pas au courant ou qu’ils ne sont pas concernés; Tout le monde sait, ici, que les services de renseignement contrôle de près les communications et les sociétés des communications », a dit Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de JED dans un communiqué diffusé ce vendredi 10 juin 2016.

La corporation journalistique s’est jointe à la mobilisation depuis une semaine. Le jeudi 9 juin 2016, l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) s’était dit angoissée par « la hausse incommensurable, bourrue et concomitante du tarif des données Internet mobile, passant, sans aucune cause connue, de 10 à 500%, sur tous les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile. » Dans le même document Kasonga Tshilunde, Président de l’UNPC avait relevé les conséquences de cette situation sur le travail journalistique.

 « Cette situation cause un grand préjudice à la presse nationale. En effet, dans le cadre des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, NTIC en sigle, nul autre que le journaliste n’utilise autant l’Internet, non pas pour des invectives et l’exhibition, mais comme un instrument central de travail.  Plusieurs radios, télévision et journaux n’ont comme canaux que l’Internet. A titre exemplatif, nous citerons Univers FM, Médias Congo, etc. qui n’ont que l’Internet comme créneau », avait dit le président de l’UNPC.nuits

- Publicité-

Pour rappel, le député Patrick Muyaya a adressé vendredi 27 mai 2016 une question écrite au vice-premier ministre et ministre des PT-NTIC Thomas Luhaka sur la hausse du cout d’Internet mobile en RDC.  Le présentateur télé Jacky Ndala a initié une opération demandant aux abonnés d’observer sept jours sans la moindre consommation de crédit téléphonique du 20 au 27 juin. Et il y a une opération de terrain qui également prévue : les « Nuits debout contre la hausse de prix de connexion Internet en RDC ». Initiée par la communauté geek de Kinshasa, cette opération appelle les kinois à se rassembler pacifiquement devant le monument situé en face de l’hôtel du gouvernement de 19H00 à 23H30 chaque samedi à partir du 11 juin jusqu’à obtenir le retour aux couts initiaux. Le hashtag #NuitsDeboutDekin rassemble les internautes.

 

 

 

 

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

2 Commentaires

  1. Bjr. nous voulons une suite favorable pour une hausse de prix à l’Internet.nous vous demandons de baisser le prix pour bien travailler.pendant que la technologie évolue dans d’autres pays la
    rdc se distraire toujours a hausser le prix,quand est ceque le pays serait évolué?

Comments are closed.

EN CONTINU