lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 23:00 23 h 00 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 23:00 23 h 00 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 23:00 23 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 23:00 23 h 00 min

BENI: Des députés européens craignent un « nouveau génocide » et demandent à une enquête internationale

- Publicité-

Le président du groupe des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, Gianni Pittella, craint un « nouveau génocide » à l’Est de la RDC. Dans un communiqué diffusé ce mardi 7 juin 2016, l’eurodéputé suggère une enquête internationale.

« Les citoyens européens doivent être informés: la République Démocratique du Congo court le risque de faire face à un nouveau génocide. De violentes milices massacrent quotidiennement des personnes non armées, essentiellement dans la région orientale du Kivu, dans le but d’expulser la population de la région et de prendre le contrôle total de l’exploitation des ressources naturelles et minières.

Gianni Pittella épingle pointe du doigt l’incapacité de l’ONU et de l’UA.

La communauté internationale est restée indifférente à l’ensemble de ces exactions jusqu’à maintenant. L’Union africaine est elle aussi restée inactive. L’Europe ne peut pas rester silencieuse devant un éventuel nouveau « Rwanda ». Nous avons besoin d’une stratégie globale qui ne soit pas seulement une intervention militaire mais aussi une action politique. Il est évident que la mission de l’ONU en RDC, la MONUSCO, a été incapable de protéger les civils, comme le montre le récent massacre dans la ville de Beni.

Le président du groupe des Socialistes et Démocrates veut une enquête internationale et l’implication de la CPI.

« Au nom du groupe S&D, nous demandons à la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires Étrangères, Federica Mogherini, de lancer une enquête internationale sur ces massacres, en collaboration avec les Nations Unies et la Cour Pénale Internationale. »

Pour rappel, Cécile Kyenge, également eurodéputée S&D avait exprimé, ce mercredi 02 juin 16, son inquiétude sur la situation politico-sécuritaire en RDC. C’était la veille de la conférence sur les élections au Congo-Kinshasa qui s’est tenue au Parlement européen.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...