jeudi, octobre 8, 2020
DRC
10,804
Personnes infectées
Updated on 8 October 2020 à 20:34 20 h 34 min
DRC
289
Personnes en soins
Updated on 8 October 2020 à 20:34 20 h 34 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 8 October 2020 à 20:34 20 h 34 min
DRC
276
Personnes mortes
Updated on 8 October 2020 à 20:34 20 h 34 min

RDC : « Nuits debout » contre la hausse de prix d’Internet samedi 11 juin devant l’hôtel du gouvernement

- Publicité-

Tous les opérateurs de télécommunication ont augmenté drastiquement le prix d’internet mobile en RDC. Cette situation embête tant les web entrepreneurs  que les étudiants et les consommateurs lambda. Pour illustrer cette hausse, il y a un mois 50 gigabits coutaient 100 dollars américains aujourd’hui, le même volume coute 500 dollars américains. Aucune explication n’a été donnée tant par les opérateurs que par le gouvernement pour justifier cette hausse vertigineuse du cout alors que la tendance mondiale est à la gratuité.

Les médias ainsi que les entrepreneurs du numérique sont parmi les plus affectés. Plusieurs médias congolais ont entamé leur transformation digitale en proposant des offres adaptées à un public de plus en plus connecté. Des « grands » médias traditionnels kinois par exemple se déploient de plus en plus sur Twitter, YouTube et Facebook en plus des leurs sites internet. On constate également la floraison des pureplayers d’infos qui offrent une alternative aux canaux traditionnels. Ce développement va sans doute être stoppé par cette hausse du cout d’accès qui impacte déjà tant sur les producteurs d’informations que sur les consommateurs finaux.

Parmi les frustrés, il y a également et surtout les étudiants. Dans un pays où les bibliothèques sont plus remplies des travaux d’étudiants que d’ouvrages scientifiques de qualité, les étudiants avaient trouvé en Internet une vraie aubaine. Beaucoup d’étudiants et même des professionnels s’inscrivent aux Mooc (formation en ligne ouverte à tous) pour parfaire leurs connaissances.

Le député Patrick Muyaya a adressé vendredi 27 mai 2016 une question écrite au vice-premier ministre et ministre des PT-NTIC Thomas Luhaka sur la hausse du cout d’Internet mobile en RDC.

« Nous avons reçu beaucoup d’appels et des plaintes de la part nos électeurs qui sont des consommateurs des services de sociétés de télécommunication y compris nous-même. Nous avons constaté à partir du 10 mai une hausse difficile à expliquer des tarifs d’Internet mobile. J’essaie d’analyser la question avec mes équipes (…). La hausse du prix est vertigineuse. Je voudrais bien que le vice-premier ministre et ministre de PTNTIC viennent nous expliquer d’autant plus qu’il y a quelques jours il s’est mobilisé pour obtenir que sur le marché que le cout des cartes prépayées ne suive pas les fluctuations du franc congolais. Aujourd’hui, la situation s’est rétablie. Nous voulons savoir si c’est pour accroitre l’assiette fiscale ou comme certains les pensent, c’est pour restreindre l’accès à internet pour des raisons politiques »,avait-il dit.

Aucune suite n’a encore été donnée à cette action parlementaire. Cependant, plusieurs autres initiatives sont partagées sur les réseaux sociaux.

Le présentateur télé Jacky Ndala a initié une opération demandant aux abonnés d’observer sept jours sans la moindre consommation de crédit téléphonique du 20 au 27 juin.

« Mobilisons-nous pour nous faire respecter », dit-il.

A ce jour, la seule opération de terrain demeure les « Nuits debout contre la hausse de prix de connexion Internet en RDC ». Initiée par la communauté geek de Kinshasa, cette opération appelle les kinois à se rassembler pacifiquement devant le monument situé en face de l’hôtel du gouvernement de 19H00 à 23H30 chaque samedi à partir du 11 juin jusqu’à obtenir le retour aux couts initiaux. Le hashtag #NuitsDeboutDekin rassemble les internautes.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...