mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min

Trois sénateurs américains demandent à Obama d’appliquer des sanctions ciblées en RDC

- Publicité-

Sénateurs américains ont demandé, vendredi 27 mai 16, à l’administration du président Barack Obama, d’appliquer des sanctions ciblées contre des auteurs et des commanditaires des violences et d’atteintes aux droits de l’homme en RDC dans un contexte pré-électoral.

Les sénateurs démocrates Richard Durbin, Edward Markey et Christopher Murphy ont déclaré avoir présenté vendredi une résolution au Sénat cette semaine mettant la pression pour que Kinshasa organise les élections dans le délai constitutionnel pour une passation démocratique de pouvoir en 2016.
Les sanctions ciblées portent notamment sur les interdictions de visa et le gel des avoirs jusqu’à obtenir une passion démocratique de pouvoir dans le délai constitutionnel.

Cette sortie médiatique rejoint la prise de position du sénateur républicain Jeff Flake qui espère travailler avec les démocrates sur cette question.

Pour rappel, l’ambassade américaine, l’Union européenne, le Royaume Uni, la France ont déjà plusieurs fois dit qu’ils envisagent des sanctions ciblées en RDC.

Pour sa part, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale de la RDC, a dit mardi 24 mai 16 suivre avec grande préoccupation les déclarations des certains représentants de certains partenaires, en rapport avec la situation politique en RDC.

« Il note avec regret que ces déclarations interviennent sur des questions de politique intérieure et sont de plus en plus assorties de menaces de recours à d’éventuelles sanctions», avait-il dit dans un communiqué.

Répondant à certaines critiques sur d’éventuelles violations de droits de l’homme en RDC, ce communiqué a ajouté:

« La République Démocratique du Congo est, en Afrique, l’un des pays les plus avancés en matière de respect et de promotion des libertés publiques, notamment la liberté de la presse, la liberté d’expression et d’autres droits civiques et politiques collectifs et individuels ».

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...