jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 10:04 10 h 04 min

#26Mai Mende invité de POLITICO.CD : « Je ne sais pas si cette opposition peut s’opposer à quelqu’un (Audio)

- Publicité-

Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel des opposants ce jeudi 26 mai 2016 à Kinshasa. Partie de l’Avenue de l’enseignement, cette marche n’a pas respecté l’itinéraire modifié par l’hôtel de ville de Kinshasa. Elle a été dispersée à coup de gaz lacrymogène par la police.
Marche réussie selon l’opposant Martin Fayulu que vous avez suivi sur notre média. Également interrogé par POLITICO.CD, Lambert Mende Omalanga, ministre de la communication et des médias, répond :

Peut-on parler d’avancée pour la démocratie en RDC ?

Nous ne communiquons par sur cette manifestation. C’est de la compétence des administrations provinciales et municipales. C’est à vous de tirer les conclusions. Ce n’est pas à moi. Vous constatez vous-même.  Quant aux différents détails, il faut poser la question aux administrations locales.

Que peuvent être des conséquences politiques que le gouvernement peut tirer de cette marche?

Le gouvernement n’a aucune conséquence à tirer. Il y a 3000 personnes à Kinshasa sur 10 millions d’habitants qui s’en prennent à la constitution. Et il y avait beaucoup d’enfants. Beaucoup d’enfants.

Ecoles fermées, magasins fermés…

Personne ne peut voir son magasin caillassé, partout dans le monde. Vous voulez que les gens exposent leurs histoires pour qu’elles soient cassées ? Je dis bien 3000 personnes sur 10 millions. C’est clair.

Vous ne vous sentez pas menacer par l’Opposition ?

Négligeable. Négligeable. Complètement négligeable comme mobilisation.  Je ne sais pas si cette opposition peut vraiment s’opposer à quelqu’un.

- Advertisement -

Vous n’avez pas peur de l’opposition ?

En tous cas, si c’est moi qui suis au pouvoir, je n’aurai pas peur d’une telle opposition.

Est-ce que le gouvernement se sent interpellés par les massacres à Beni ?

Et les militaires qui meurent à Beni ? Qui rend compte à leur famille ?

La suite en audio ici.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Un ministre qui parle de la sorte nemontre aucun synpathie envers les peuples de l’Est du pays a Beni, sud Irumu et partout ailleurs a L’est.L’avenir va le ratrapper. Tout se pays ici bas. Ils sont content a Kin que les gens meurent a l’est car leur pompent de l’argent peut etre.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...