mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 14:00 14 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 14:00 14 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 14:00 14 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 14:00 14 h 00 min

RDC : L’UE invite la CENI à communiquer dans les plus brefs délais un calendrier révisé

- Publicité-

L’Union européenne a appelé , dans un communiqué publié ce lundi 23 mai 2016, le Gouvernement de la RDC et toutes les autres parties concernées « à créer urgemment les conditions nécessaires pour la tenue de scrutins libres, transparents, inclusifs et pacifiques, et notamment les élections présidentielles et législatives ».

« Tout en prenant note de l’arrêt de la Cour constitutionnelle du 11 mai 2016, l’UE souligne qu’un gouvernement démocratique fonde sa légitimité sur des élections régulières et dans les délais stipulés par la Constitution, que l’organisation des élections est la responsabilité du gouvernement, et que le manque de clarté à cet égard constitue actuellement un grand facteur d’instabilité dans le pays », déclare l’Union européenne.

L’instance européenne pointe du doigt directement la CENI.

« L’UE appelle les autorités congolaises à redémarrer au plus vite le processus électoral en franchissant des étapes concrètes. Conformément à la résolution 2277 du CSNU, elle invite la CENI à communiquer dans les plus brefs délais un calendrier révisé et des options qui permettent aux divers acteurs politiques de se prononcer sur la situation. Elle demande au Gouvernement de la RDC d’élaborer rapidement un plan de déboursement pour les élections ainsi que d’actualiser les listes électorales. Seul un engagement clair du gouvernement, tant politique que financier, permettra à l’UE d’apporter son soutien, au processus électoral en particulier. »

L’UE exprime également sa préoccupation quant « aux entraves au débat politique en RDC » notamment à Lubumbashi, Goma et Kinshasa.

« L’appel au dialogue politique doit nécessairement aller de pair avec le droit de chacun à s’exprimer librement. »

Le Conseil de l’Union européenne a également souligné que les sanctions individuelles sont envisagées.

« L’UE rappelle la responsabilité individuelle de tous les acteurs, y compris celle des responsables des institutions chargées de la justice et de la sécurité, d’agir dans le strict respect de l’Etat de droit et des droits de l’Homme, faute de quoi ils auraient à en assumer les conséquences. »

L’UE rappelle qu’elle et ses états membres ont déjà investi beaucoup d’argent en RDC dans le maintien de la paix, l’aide humanitaire et au développement: environ €10 milliards dans les derniers dix ans.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...