mercredi, septembre 23, 2020
DRC
10,537
Personnes infectées
Updated on 23 September 2020 à 13:18 13 h 18 min
DRC
225
Personnes en soins
Updated on 23 September 2020 à 13:18 13 h 18 min
DRC
10,041
Personnes guéries
Updated on 23 September 2020 à 13:18 13 h 18 min
DRC
271
Personnes mortes
Updated on 23 September 2020 à 13:18 13 h 18 min

Huis-clos sur la « BIAC » à l’Assemblée nationale : JED accuse Minaku de passer outre la constitution

- Publicité-

Dans une lettre adressée, jeudi 19 mai 2016, au Président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, Journaliste en danger (JED) lui a exprimé « sa vigoureuse protestation « contre sa décision prise, au cours de la plénière du mercredi 18 mai 2016, de décréter un huis-clos sur la question orale avec débats du  Député Jean Lucien Busa, adressée au Gouverneur de la Banque Centrale du Congo, sur la situation de crise qui prévaut à la « Banque Internationale pour l’Afrique au Congo », BIAC, en sigle.

« En agissant ainsi, vous avez, non seulement privé à des millions des clients de la « BIAC », victimes de cet état de cessation de payement de leur droit, de savoir pourquoi ils ne peuvent plus accéder et disposer librement de leurs avoirs déposés dans les comptes de cette banque, mais aussi vous avez aggravé la méfiance des millions d’autres congolais dans le système bancaire congolais, dès lors qu’il apparait clairement que le Parlement, sous votre direction, a des choses à cacher à leurs connaissances », peut-on lire dans cette correspondance signée par son Secrétaire général, Tshivis Tshivuadi.

Pour JED, les dispositions du règlement intérieur évoquées par le Président de l’Assemblée nationale pour justifier sa décision inique et liberticide, ne l’autorise en aucun cas à passer outre la Constitution qui garantit aux citoyens congolais leur droit à l’information sur une question aussi importante, et d’intérêt général, qui détermine leur avenir.

« Au moment où le gouvernement de la majorité à laquelle  vous appartenez embouche la trompette de la bonne gouvernance, et de la reconstruction nationale, JED estime que les mauvaises habitudes encrées de mégestion, de détournements, et de corruption, continueront à avoir la vie dure, si bon nombre d’acteurs politiques au pouvoir, et des mandataires indélicats dans les entreprises publiques indélicats, continuent à être protégés par le Parlement que vous dirigez, sous prétexte qu’ils appartiennent à votre famille politique », écrit Tshivis Tshivuadi.

« Eu égard à  ce qui précède, JED vous demande  instamment, en votre qualité de représentant du peuple dont vous vous réclamez,  de réparer cette grave  entrave à la liberté de l’information, et au droit du public à l’information, en vous obligeant de diffuser, même en différé, les débats sur la situation actuelle qui prévaut au sein de la « BIAC », et qui constitue un sujet d’actualité et d’intérêt général pour le public. Par la même occasion, JED vous demande d’user de vos prérogatives, pour faire examiner, en urgence, le projet de Loi sur l’Accès à l’information, déjà adopté par le Sénat et qui traine encore dans votre chambre », conclut la correspondance.

 

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Dans ce dossier, il y a trop d’implications. Voyez la manière à laquelle la banque congolaise en son temps a été cannibalisée et ensuite mise en faillite. Ce sont encore les mauvais comportements qui ont la vie dure en Rdc.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...