l'info en continu

RDC : 52% des cas de violations des droits de l’homme sont commis par les agents de l’Etat, selon le BCNUDH

- Publicité-

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) en RDC a documenté 366 violations des droits de l’homme sur le territoire de la RDC au mois d’avril 2016, ce qui représente, selon ses statistiques une baisse par rapport au mois de mars au cours duquel 410 violations avaient été enregistrées.

Le BCNUDH révèle également que la PNC, les FARDC, l’ANR et les autres autorités administratives ont été responsables de 52% des violations des droits de l’homme enregistrées durant le mois sur l’ensemble du territoire de la RDC, soit de 191 violations ayant fait 264 victimes. Les groupes armés tous confondu ont été responsables de 175 violations commises dans les provinces de l’Est de la RDC, soit 48% du nombre total de violations enregistrés.

« Parmi les agents de l’Etat, les principaux auteurs des violations des droits de l’homme documentées au cours de ce mois par le BCNUDH sont les agents de la PNC qui sont responsables de 88 violations des droits de l’homme ayant fait au moins 145 victimes. Les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) sont, quant à eux, responsables de 73 violations ayant fait 94 victimes. »

- Publicité-

Le BCNUDH fait également remarquer que certains militaires et policiers ont été sanctionnés.

« Le BCNUDH note avec satisfaction que selon les informations mises à sa disposition, au mois d’avril2016, au moins 38 militaires des FARDC et 18 agents de la PNC ont été condamnés pour des actes constitutifs de violations des droits de l’homme sur tout le territoire de la RDC. »

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU