PUBLICITÉ

Les 5 membres de la LUCHA arrêtés ce matin devant le QG de la MONUSCO à GOMA ont été relâchés, mais..

Les cinq militants de la LUCHA arrêtés par la police le matin de ce samedi 14 mai 2016 à Goma pendant un sit-in devant le Quartier général de la MONUSCO à Goma ont été relâchés en début d’après-midi. Ils réclamaient l’implication de la MONUSCO dans la lutte contre les massacres dans le territoire de Beni en particulier et l’insécurité dans la partie Est de la RDC en général.

« Nous étions à 6 dans le cachot du poste de la police, à la mairie de Goma : 5 membres de la LUCHA et un monsieur qui filmait avec son téléphone quand nous étions arrêtés. Suite aux diverses pressions, nous avons été relâchés, mais l’autre monsieur reste toujours au cachot », a dit à POLITICO.CD, un membre de la LUCHA.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU