mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 11:00 11 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 11:00 11 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 11:00 11 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 11:00 11 h 00 min

Jean-Claude Katende (ASADHO) : La Cour constitutionnelle s’est déjà discrédité dans les dossiers délicats précédents

- Publicité-

Joseph Kabila pourra rester en fonctions au-delà du terme de son mandat, fin 2016, si la présidentielle n’est pas organisée cette année, selon l’arrêt rendu mercredi 11 mai par la Cour constitutionnelle. Pour Jean-Claude Katende président de l’ONG ASADHO et cadre du Front citoyen, ce n’est pas la première fois que la Cour se « discrédite ».

« L’Arrêt de la Cour Constitutionnelle de la République Démocratique du Congo disposant que le Président Joseph KABILA dirigera le pays jusqu’au jour où le nouveau président sera élu et installé n’est pas une surprise. On ne pouvait pas attendre mieux de cette institution. Elle s’est déjà fait discréditer dans les dossiers délicats précédents. Cet arrêt est un véritable coup d’état constitutionnel inacceptable. Tous les démocrates devront comprendre que la mobilisation de tous est importante pour faire échouer ledit coup d’état constitutionnel. Il est inacceptable qu’un groupe de congolais prennent le processus électoral en otage afin de recourir à la Cour Constitutionnelle pour obtenir la prolongation du mandat du président de la République. Nous sommes tous témoins de ce qui vient de se passer… »

Le Front citoyen est une plateforme regroupant des partis d’opposition et des associations de la société civile qui lutte, selon eux, contre le glissement du calendrier électoral.

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. la publication de la l’arrêt par la cour constitutionnelle est voie pire et simple à chercher comment verser le sang de congolais encore une fois comme en janvier 2015, lorsque’ un certain groupe de parlementaires ont voté une loi pour la modification de la constitution . la population elle même va se prendre en charge comme la fois passée et faire échouer cette corruption satanique.

  2. La publication de l’arrêt par la cour constitutionnelle est une voie pire et simple à chercher comment verser le sang de congolais encore une fois comme en janvier 2015, lorsque’ un certain groupe de parlementaires ont voté une loi pour la modification de la constitution. La population elle même va se prendre en charge comme la fois passée et faire échouer cette corruption satanique. si la tette est pourri , le reste du corps doit être enterrer.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...