vendredi, septembre 18, 2020
DRC
10,456
Personnes infectées
Updated on 18 September 2020 à 20:07 20 h 07 min
DRC
325
Personnes en soins
Updated on 18 September 2020 à 20:07 20 h 07 min
DRC
9,863
Personnes guéries
Updated on 18 September 2020 à 20:07 20 h 07 min
DRC
268
Personnes mortes
Updated on 18 September 2020 à 20:07 20 h 07 min

Élections : La France demande aux autorités congolaises d’assumer leur responsabilité

- Publicité-

La République française s’est dit préoccupée par la situation politique et sécuritaire en RDC. Dans un communiqué publié ce jeudi 12 mai 2016, l’ambassade de France en RDC, a rappelé la responsabilité des autorités congolaises à rendre prioritaire la préparation « active » des élections. Ce communiqué est publié un jour après que la Cour constitutionnelle ait rendu public un arrêt (en interprétation de la constitution) qui donne la possibilité à l’actuel président de la république à rester au pouvoir même après le délai constitutionnel si les élections ne sont pas organisées cette année.

« La France est préoccupée par la dégradation de l’environnement politique et sécuritaire en République démocratique du Congo. La priorité doit aller à la préparation active et de bonne foi des élections, seule source de légitimité populaire. Il appartient aux autorités congolaises d’assumer leurs responsabilités à cet égard. La France appelle également au respect de l’État de droit afin qu’un débat serein s’engage dans la perspective des élections. »

Dans le même document, la France demande d’axer les efforts des FARDC et de la MONUSCO sur la protection des civils.

« La recrudescence des exactions au Nord-Est du pays, que la France condamne avec la plus grande fermeté, doit inciter les forces de sécurité du pays, avec le soutien de la mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo, à concentrer leurs efforts sur la protection des populations civiles, notamment les plus vulnérables. »

Cette sortie médiatique intervient 24heures après le départ de Tom Perriello, envoyé spécial de Barack Obama dans la région des Grands lacs et pendant le séjour congolais de Danae Dholakia, l’envoyée spéciale du Royaume uni dans la région des Grands lacs africains.

 

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Que notre gouvernement commence donc par s’occuper des ses propres affaires, surtout quand c’est un gouvernement de débiles, d’incapables, où ce n’est plus une démocratie mais la MONARHIE ABSOLUE et le BOUFFON à sa tête!

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...