PUBLICITÉ

Dolly Ibefo (Voix des Sans Voix): « On s’y attendait, la Cour constitutionnelle est inféodée à la Majorité »

La Cour constitutionnelle a rendu son arrêt concernant l’interprétation de l’article 70 de la constitution. L’actuel président reste en place jusqu’à l’installation du nouveau président.

Pour l’ONG La Voix des Sans Voix (VSV), cet arrêt n’est en aucun cas une surprise. Dolly Ibefo, directeur exécutif de la VSV l’a dit à POLITICO.CD

« On s’y attendait. Cet arrêt de la Cour constitutionnelle ne nous surprend pas. Cette cour ne pouvait que suivre la volonté de la Majorité. Elle est inféodée à cette Majorité. Ce qui est plus grave, c’est le fait que la cour n’ait pas donné des injonctions au gouvernement de pouvoir organiser les élections dans un bref délai. Cela signifie que le pouvoir en place peut rester 30 ans, 40 ans ou un siècle en attendant que les élections se tiennent. »

- Publicité-

La Voix des Sans-Voix pour les droits de l’homme (VSV) eest une organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme basée à Kinshasa-Ngaliema.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU