lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min

Massacres à Beni : L’émouvante lettre d’un Prêtre au Président de la République

- Publicité-

Le Père Gaston Mumbere, Membre de la congrégation des Augustins de l’Assomption, a écrit à Joseph Kabila au sujet des massacres à l’Est de la RDC. Dans cette lettre intitulée « Le sang coule sur le territoire de Beni : Arrête ce génocide ! », le prêtre rappelle les massacres et appelle le chef de l’Etat à s’impliquer personnellement pour mettre fin à ce cycle de violence.

Extraits :

 « Ces femmes, comme votre épouse, qui sont violées et assassinées. Les cadavres de leurs enfants gisent dans le sang qui coule à flots sur la terre rougeâtre de Beni. »

« En outre, je sais que vous êtes débordé par vos responsabilités présidentielles et l’agenda de vos partenaires et vos parrains politiques. Vous êtes donc un président important. Vous avez du pouvoir. Toutefois, ces lignes griffonnées pour vous, s’adressent d’abord à un homme. Un homme de chair et qui, de temps en temps expérimente les aléas de la finitude, de la souffrance. C’est à cet homme que j’écris. Oui, il porte la casquette du président, mais il reste humain. Je parie que la présidence de la République ne lui enlève pas son humanité. »

« Êtes-vous toujours apte et compétent pour entendre ces cris des humains de Beni. Si vous êtes toujours compétent alors que vous n’agissez pas, la logique de la complicité risque de vous voir accuser. »

L’intégralité de la lettre :

Copie pour information au :

– Président de l’Assemblée Nationale de la RDC

– Président du Sénat de la RDC

– Secrétaire Général de l’ONU

– Prédisent de l’Union Européenne

– Président des USA

- Advertisement -

– Président de la République de France

– Premier ministre du Royaume-Uni

– Premier-ministre de la Belgique

Monsieur le Président,

Comment allez-vous ce matin ! Je ne sais pas comment m’y prendre pour écrire à monsieur le président de la République. Peu importe ! Je m’imagine que la vie quotidienne de tout humain ne s’éclipse pas à cause de ses hautes responsabilités. Oui, Président de la République ? Tout le monde est d’accord. Je l’atteste parce que j’ai moi-même voté pour vous ! Mais avant tout vous êtes un homme. Vous respirez, vous mangez, vous buvez. Vous avez une femme et des enfants. Vous êtes un homme. Vous éprouvez des moments de joies ou des moments de souffrances. L’exaltation, la gloire, la souffrance, la fragilité, la finitude rythment la vie des femmes et des hommes sur terre.

Des femmes et des hommes! Ils ne sont pas éternels. Ils meurent. Les plus vigoureux peuvent vivre au-delà de 80 ans. De toute façon les hommes doivent mourir. Personne n’y échappe. C’est la finitude indispensable. Devant cette réalité, en tant qu’humain, je me pose plusieurs questions découlant d’une apparente banalité cruelle (massacres, viols, enlèvements, égorgements) dont sont victimes les populations à l’Est de la République dite Démocratique du Congo. Pourquoi égorger des enfants qui n’ont pas encore vécu ? Monsieur le président, ce n’est pas une fiction ! Les images sont atroces. Elles sont sous mes yeux. Les enfants broyés à coup de marteaux. Il n’y a pas que des enfants. Des adultes aussi sont ligotés et égorgés.

- Publlicité-

Ils sont nombreux ces hommes comme vous qui sont précipités dans la mort. Ces femmes, comme votre épouse, qui sont violées et assassinées. Les cadavres de leurs enfants gisent dans le sang qui coule à flots sur la terre rougeâtre de Beni. Le cas le plus récent s’est passé hier (le 3 mai 2016) comme le rapporte la radio moto d’Oïcha :

Massacre Eringeti1

«Seize personnes tuées à la machette, hache et autres armes blanches ainsi que des armes en feu, voilà le bilan provisoire de l’incursion de rebelles ougandais de l’ADF présumés, dans le village MINIBO, dans la localité de BAUNGATSU-LUNA, voisine de celle de ERINGETI. Selon des sources au niveau local, les meurtres se sont déroulés non loin de la position de casques bleus népalais de la MONUSCO à ERINGETI. Les FARDC étaient bien averties par la population. Mais elles sont intervenues après que l’ennemi s’est enfui vers une destination inconnue. Signalons que l’opération a commencé autour de 18 heures le soir de mardi à mercredi le 4 mai. Rappelons que depuis lundi dernier, 21 personnes dont 6 d’une même famille qui étaient dans un lieu de deuil à LESE ont été enlevées. Jusqu’à présent les habitants de ce village s’interrogent sur la destination et le sort des otages. La notabilité locale déplore l’inaction de l’armée pour protéger la population. Publié mercredi 4 mai 2016 »

Cher président de la République, je sais que vous êtes un politicien. Vous tenez au projet de votre parti politique. Le projet ! C’est la sécurité, le développement, l’éducation, la santé, les élections… la paix. Un projet pour toute la République. Un projet même pour le territoire de Beni, de Lubero. Un projet aussi pour l’Est de la République.

En outre, je sais que vous êtes débordé par vos responsabilités présidentielles et l’agenda de vos partenaires et vos parrains politiques. Vous êtes donc un président important. Vous avez du pouvoir. Toutefois, ces lignes griffonnées pour vous, s’adressent d’abord à un homme. Un homme de chair et qui, de temps en temps expérimente les aléas de la finitude, de la souffrance. C’est à cet homme que j’écris. Oui, il porte la casquette du président, mais il reste humain. Je parie que la présidence de la République ne lui enlève pas son humanité.

Je lui demande de s’intéresser à ce qui se passe à Beni, au Kivu. Pourrait-il envisager une enquête sérieuse pour une justice adéquate ? Si cet homme à qui j’écris est président de la République, il l’est pour gouverner les peuples. Et pourtant les morts se comptent en millions. 8 million de morts. Et chaque jour ce chiffre n’arrête pas de croitre. À ce rythme, vous, cet homme, pourrez devenir le président des morts, le président des cimetières, le président des fausses communes. Cher président, les survivants de Beni, du Kivu se demandent s’ils font encore partie du territoire que vous êtes supposé gouverner…

Ces survivants et leurs amis sont encore nombreux. Chacun va vous écrire. S’il vous plait prenez le temps de lire leurs angoisses… Peuvent-ils encore compter sur vous ? Êtes-vous toujours apte et compétent pour entendre ces cris des humains de Beni. Si vous êtes toujours compétent alors que vous n’agissez pas, la logique de la complicité risque de vous voir accuser.

Merci pour l’attention que vous réservez déjà à cette lettre.

Signé

Père Gaston Mumbere,

– Membre de la congrégation des Augustins de l’Assomption (Congrégation des Jean-Pierre Ndulani, Edmond Bamtupe, Anselme Wsukundi kidnappés le 19 octobre 2012 et du père Vincent Machozi assassiné parce qu’il vous avait cité dans les massacres à l’Est du Congo,)

– Membre du Mouvement Paix au Congo du Québec

 

 

9 Commentaires

  1. C’est bien de lui écrire mais prend il en compte votre avis de ressortissant du coin. J’en doute. Voyez l’arsenal qu’il a déployé pour anéantir le M23, pourquoi ne le fait-il pas de la même façon pour le territoire de Beni ? Posez la question c’est y répondre ?

  2. COMMENT VOULEZ VOUS QUE HYPPOLITE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA, UN PIROMANE TUTSI RWANDAIS QUE LES ENNEMIS DU PEUPLE KONGOLAIS NOUS ONT IMPOSE’ COMME PRESIDENT VIENNE ETEINDRE UN FEU QUE LUI MEME A ALLUME’ POUR FACILITER L’EXTERMINATION DES AUTOCHTONES KONGOLAIS POUR Y IMPLANTER DES TUTSI ?
    COMMENCONS PAR RECONNAITRE NOS ENNEMIS ET LEUR APPELER ENNEMIS !

  3. Je crois que prêtre a écris au complice, mieux, à l’instigateur.
    Si le Gouvernement congolais qui est , dans sa majoirité dirigé par des membres du fameux RCD-Rwanda de triste mémoire, à savoir, Lambert Mende, Tambwe Mwamba, Banza Mukalay, Evariste Boshab (bien que les gens ne savent pas sur lui), Gisaro, Ruberwa, Nyarugabo, Kantintima, Gisanga, Bisengimana, etc…Si ce gouvernement n’était pas en complicité avec les massacreurs de Béni et de l’Est du pays en général, il aurait une approche responsible vis-à-vis de ces atrocities.

  4. Émouvant et triste! Comme j’aimerais entendre Lambert Mende et Le fameux ministre de la justice sur ces événements! S’ils pouvaient faire preuve de la même promptitude à traquer les mercenaires imaginaires recrutés par Moïse Katumbi qu’à protéger les populations de Béni! Si seulement le ridicule pouvait tuer (…)

  5. Quand finiront ces aventures? jusqu’à quand nous Congolais allons supporté vos incompétences, vos incapacités? n’est-ce pas vous qui nous promettiez dans vos discours mensongers la paix? de garantir la sécurité et l’intégrité nationale? ces sangs innocents qui continuent de couler ne sont-ils pas les sangs des fils congolais? Au faite, quelle politique faites vous? une politique de Sang? Assez avec vous, nous en avons assez!! Quelle honte aux yeux du monde? Ne faites pas la politique pour vos ventre, rappelez-vous que ce peuple, le quel vous sacrifiez au profil de vos intérêts personnels est belle et bien ce lui qui vous a placé là où vous êtes, n’oubliez pas cela. Vous payerez pour tout ces sangs innocents!

  6. CHER PERE MUMBERE,
    VOTRE LETTRE FAIT PITIE. PITIE CAR C’EST COMME SI VOUS N’AVEZ MEME PAS LIT L’ARTICLE QUI A CAUSE QUE LES TUEURS RWANDAIS SOIENT ENVOYES POUR ASSASSINER PERE MACHOZI EN PLEINE JOURNEE ET DEVANT TOUT LE MONDE… C’EST JUSTEMENT PARCEQU’IL A PLEINEMENT DIT QUE ALIAS KABILA DONT LE NOM TUTSI RWANDAIS EST COMMANDANT HYPPO, HYPPOLITE KANAMBE, OUI PERE MACHOZI A DIT PLEINEMENT QUE LE RWANDA CONTROLE KIVU ET QUE ALIAS JOSEPH KABILA EST DANS CE COMPLOT AVEC SON MAITRE PAUL KAGAME POUR CONTINUER LES TUEURIES ET A BENI-LUBERO ET PARTOUT AU CONGO…
    NE SOIT PAS SI IDIOT COMME LES CONGOLAIS QUI PENSENT QU’EN FEIGNANT L’IDIOT QUI NE SAIT PAS QUE KANAMBE EST RWANDAIS TUTSI ET GRAND TUEUR COMME SON MAITRE KAGAME ET QU’EUX TOUS S’EN FOUTENT DES CONGOLAIS, DONC, SI TU CONTINUE DE FAIRE L’IDIOT EN ECRIVANT CETTE LETTRE IDIOTE DE DEMANDER AU PETIT SATAN KANAMBE D’ARRETER LE GENOCIDE QUE LUI MEME ENTRETIEN, QU’IL TE LAISSERA VIVRE OU QU’IL AURA PITIE DES CONGOLAIS… FAIS GAFFE, C’EST TOI QUI VA PERDRE TA VIE EN CONTINUANT A FEINDRE L’IGNORANT IDIOT…
    CE QUE TU POUVAIS FAIRE C’EST D’ELEVER TA VOIE ET TA PLUME ENVERS L’EGLISE CATHOLIQUE, A COMMENCER PAR VOTRE PAPE… CAR S’IL PEUT PARLER POUR LES SYRIENS ET NEGOCIER AVEC OBAMA POUR CUBA, POURQUOI NE PARLE T-IL PAS POUR LES MILLIONS DES CONGOLAIS QUI SONT MASSACRES CHAQUE JOUR… C-A-D, VOTRE PAPE EST RACISTE ET NE S’INTERESSE QU’AUX GENS A LA PEAU CLAIRE, MAIS POUR LES NOIRS, IL S’EN FOUT… VOILA A QUI VOUS DEVRIEZ ADRESSER VOTRE LETTRE AU LIEU D’ECRIRE AU PETIT SATAN DE KANAMBE…
    SI VOUS LISEZ L’ANGLAIS, VOICI CE QUE NOUS AVONS ECRIT A VOTRE PAPE, QUI, JUSQU’A CE JOUR, GARDE UN SILENCE COMPLICE ET RACISTE… : https://congocoalitionblog.wordpress.com/2016/04/07/murder-in-drc-is-pope-francis-afraid-of-african-mass-killers/
    Prof. Yaa-Lengi

  7. Il me semble que ce qui se passe à l’Est du Congo, n’est plus du ressort du seul gouvernement Congolais , qui est responsable de la sécurité des Congolais au premier chef, mais aussi de toute la Communauté internationale à travers le contingent de L’Onu, la Monusco , le plus important au monde. Ces massacres s’effectuent sous la barbe de ce contingent. As-t-il encore sa raison d’être? Lorsqu’un crime aussi atroce, répétitif est commis, quel qu’en soit le qualificatif; génocide, crime contre l’humanité, épuration ethnique. ..C’est toute la Communauté Internationale qui devrait en être comptable et assumer ses responsabilités. Le défaut ou la défaillances des instances devant agir devrait pousser les peuples autochtones à l’autodétermination. Le constat est clair personne ne souhaite voler à leur secours. Leur sécurité ne dépendra que d’eux mêmes. Cela fait des années que le peuple de l’Est de la Rdc crie. Les différents prix accordés au docteur Mukwege n’auront fait que distraire. La sécurité est avant tout votre propre préoccupation. A chaque fois que vous irez la chercher à travers d’autres vous ne récolterez que désolation! Battez vous, défendez vous, personne ne le fera à votre place!

  8. Mon cœur est touché Seigneur, si aucun humain ne veut s’occuper de mes frères, lève toi à béni fait quelque chose mon Dieu, je pleure car la RDC est le seul et l’unique pays que j’ai sur cette terre des hommes,lève toi Seigneur Jésus Christ, essuie nos larmes. Que l’Eternel des armées bénisse l’est de mon pays.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...