Steve Mbikayi : Si le dialogue peine à débuter c’est parce que Kodjo ne connait ni les politiciens congolais ni leur style de jeu

0
921

Le comité préparatoire du dialogue ne s’est pas encore constitué, aucune date n’a été donnée pour le début des travaux. Edem Kodjo continue à consulter.

Joint au téléphone par POLITICO.CD, Steve Mbikayi, président de la Nouvelle Classe Politique et Sociale, donne deux raisons qui bloquent le début effectif des travaux.

« La principale cause du blocage de la constitution comité préparatoire est dû au fait que le facilitateur Kodjo ne connaît pas les acteurs politiques congolais et leur style de jeu. Si le facilitateur était congolais, le dialogue aurait déjà pris fin. Quand Kodjo avait reçu la délégation de la Nouvelle classe politique et sociale(NCPS), je lui avais dit que les congolais ne prennent jamais le train à l’heure et dans une même gare. Si le train démarre à 10h, vous verrez certains à 10h en train de causer. Quand le train va démarrer, ils vont suivre en courant. Si vous attendez que tout le monde soit à bord, vous ne démarrerez jamais. Voilà pourquoi Kodjo fait du sur place. »

« L’autre raison, c’est le comportement de l’UDPS qui veut se retrouver seule avec ses satellites comme opposition pour ne pas voir son plan gêné par les partis. Surtout que l’UDPS prône la suspension de la constitution pour visiblement négocier un acte constitutionnel de la transition qui ne permettrait pas au président de la République de révoquer le premier ministre pendant une transition de 3 à 5 ans. Nous combattons ce plan dans la mesure où il tend à suspendre la constitution, faire tomber l’article 220 de la constitution qui limite le nombre des mandats du président de la République .Nous sommes opposés à cette démarche .C’est pour cela que l’UDPS craint notre présence au comité préparatoire. »

La nouvelle classe politique est sociale est une plateforme des partis politiques pro dialogue.