l'info en continu

Moise Katumbi : « Notre combat ne fait que commencer »

- Publicité-

Le meeting de Moise Katumbi à Lubumbashi n’a pas eu lieu. La police a notamment utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser ses partisans. L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga a condamné la répression a rapporté que plusieurs de ses militants ont été arrêtés. Il a loué le courage de ses partisans et a annoncé que ce n’est que le début de son combat « pacifique ».

- Publicité-


Jean-Claude Katende, président de l’ONG Asadho et haut cadre du Front citoyen, dénonce ce qu’il qualifie de répression inacceptable. Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, il dit soutenir la prochaine manifestation politique de Katumbi et est prêt à y participer.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU