lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min

La MONUSCO exhorte les autorités congolaises à agir dans le respect scrupuleux de l’Etat de droit

- Publicité-

Maman Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), exprime sa vive préoccupation face à la montée des tensions politiques dans certaines parties de la RDC, indique la MONUSCO dans un communiqué signé ce samedi 23 avril 2016.

« Cette situation fait suite à l’annonce par certains groupes et partis politiques de leur intention d’organiser des manifestations politiques à Kinshasa et à Lubumbashi et aux mesures prises par les forces de sécurité pour empêcher la tenue de ces manifestations », poursuit le communiqué.

La MONUSCO relève les responsabilités de chacun.

« Le Représentant spécial du Secrétaire général souligne la nécessité pour l’ensemble des acteurs congolais de faire preuve de la plus grande retenue, en cette phase particulière de l’évolution politique de leur pays. Il exhorte les autorités congolaises à agir dans le respect scrupuleux de l’Etat de droit, et à s’abstenir de toute mesure de nature à  entraver l’exercice par les acteurs politiques des droits et libertés garantis par la Constitution, y compris la liberté d’expression, d’association et de manifestation. »

Maman Sidikou insiste sur le dialogue.

« Le Représentant spécial du Secrétaire général réitère l’importance cruciale que revêt la préservation d’un espace politique adéquat pour favoriser le déroulement d’un dialogue politique véritablement inclusif de nature à permettre la tenue d’élections paisibles, transparentes et crédibles. A cet égard, il rappelle la disponibilité de la MONUSCO à appuyer le Facilitateur désigné par l’Union africaine, M. Edem Kodjo, et à œuvrer avec lui à l’aboutissement des efforts entrepris, ayant à l’esprit tant les dispositions pertinentes de la résolution 2277 que celles de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance. »

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...