l'info en continu

Des soldats tanzaniens de la MONUSCO accusés d’abus sexuels : C’est une honte pour les Nations Unies, selon Maman Sidikou

- Publicité-

Le contingent tanzanien de la brigade d’intervention rapide de la MONUSCO est accusé d’abus sexuel sur mineurs dans le village de Mavivi, près de Beni (Nord-Kivu). C’est la mission onusienne elle-même qui l’avait annoncé dans un communiqué signé le 1er avril 2016. Au cours de sa conférence de presse tenue ce samedi 16 avril 2016, Maman Sidikou, Représentant du Secrétaire Général de l’ONU en RDC, est revenu sur ces cas.

 »Les atteintes sexuelles sont une honte pour les Nations Unies. Je réaffirme avec force ma détermination à appliquer la politique tolérance zéro sur l’exploitation et les abus sexuels (…). Nous avons pris toutes les dispositions pour assurer la protection des victimes, y compris des filles mineures (…) Je me suis rendu sur le terrain personnellement et je me suis indigné devant la troupe (…) Les sanctions appropriées seront prises si les atteintes sexuelles étaient avérées. »

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU