jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 4:31 4 h 31 min

l'info en continu

Maman Sidikou (Monusco) : « Il faut respecter le délai constitutionnel, mais il faut aller au dialogue »

- Publicité-

Maman Sidikou, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en RDC, a tenu sa deuxième conférence de presse de l’année ce samedi 16 avril 2016. Il a notamment soutenu la tenue du dialogue et appelé les opposants à prendre part à ce forum.

« Il est important de s’en tenir aux dates et à la Constitution mais il est aussi important pour les Congolais de mener un dialogue inclusif (…) Nous invitons tous les acteurs politiques à relire la Résolution 2277 du Conseil de sécurité de l’ONU et d’aller au dialogue politique. »

Il dit également que du côté du gouvernement personne ne lui a parlé d’une probable révision constitutionnelle.

« J’ai discuté ces derniers temps avec des membres du gouvernement et personne ne m’a dit qu’on touchera à la constitution »

- Publicité-

Maman Sidikou a également lancé un appel à toutes les forces politiques du pays.

« J’encourage les membres de l’opposition à aller vers le dialogue quand je les rencontre(…) Messieurs de la classe politique, surpassez-vous. Les Congolais vont aller vers les élections, comme cela est requis dans leur Constitution (…) Il faut respecter la constitution et faire confiance aux institutions »

Avant de représenter Ban Ki Moon en RDC, Maman Sidikou, de nationalité nigérienne, a notamment été Représentant spécial de l’UA pour la Somalie et chef de l’AMISOM depuis le 1er octobre 2014. Il a notamment été ministre des affaires étrangères du Niger de 1997 à 1999.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Les institutions doivent rassurer ceux qui hésitent encore d’aller à ce dialogue, dans le cas contraire ce dialogue sera égal aux conversations nationales. Il faut décrisper l’atmosphère politique, car jusqu’ ici,nous assistions aux confiscations des libertés publiques et individuelles, et cela ne font que renforcer la méfiance.

Comments are closed.

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :