l'info en continu

Dynamique de l’opposition : « Kodjo n’offre aucune garantie du respect de la Constitution »

- Publicité-

Au cours d’une conférence de presse tenue au siège de Fonus à Kinshasa, cette plateforme de l’opposition a insisté sur le respect du délai constitutionnel et son refus de participer au dialogue national.

« Le second et dernier mandat constitutionnel de Monsieur Kabila arrive à terme le 19 décembre 2016 et, conformément à la Constitution de la République, un nouveau cycle électoral doit être entamé le 20 septembre de cette année pour que les congolais se choisissent souverainement leur nouveau Président de la République ainsi que leurs représentants à l’Assemblée nationale. », a déclaré la Dynamique de l’Opposition dans un mémorum.

« Nous considérons avec regret que la mission conduite par Monsieur Kodjo n’offre aucune garantie du respect de la Constitution de la République et n’obéit nullement à l’esprit et la lettre de la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité. »

Concernant le dialogue

« Nous réaffirmons notre refus de participer au dialogue de Mr Kabila avec ses termes de référence aux contours flous ainsi que son comité préparatoire; réaffirmons que le second et dernier mandat de Monsieur Kabila ne doit pas aller au-delà du 19 décembre 2016 ;« Nous proposons que, toutes les parties prenantes congolaises se retrouvent en face d’un panel composé d’un délégué des Nations-Unies, d’un délégué de l’Union Africaine, d’un délégué de l’Union Européenne, d’un délégué de l’Organisation la Francophonie et d’un délégué des Etats-Unis pour discuter des modalités d’organisation des élections présidentielle et législatives conformément à la Constitution et à la Résolution 2277 en vue d’une alternance apaisée au pouvoir. »

- Publicité-

Plusieurs tenors de l’opposition étaient présents comme Martin Fayulu, Vital Kamerhe, Freddy Matungulu, Jean-Claude Mvuemba, Ingele Ifoto, Jean-Lucien Busa, Joseph Olenghakoy, etc.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU